À bien y penser

Pierre Corneille a dit : « À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ».

Là, on vit ensemble un grand péril. Voilà l’occasion d’une grande gloire.

Nos comportements sont déterminants pour contrer la pandémie.

Nos attitudes sont déterminantes pour conserver une saine vie.

Notre solidarité est incontournable pour triompher de la maladie.

Jacques Beaudet

Au sujet Jacques Beaudet

Jacques Beaudet

Vérifiez aussi

Opinion : Comparer pour mieux diviser

Que fait-on le 25 décembre habituellement ? Festoyer, rire, s’empiffrer, et ce, même en confinement. Bizarrement, je …