Disraeli revisité : chronique d’un événement photographique québécois

Les participant(e)s et les animatrices lors de l’atelier au Cabaret des arts (Photo par Nadeau Photo Solution)

L’exposition Disraeli revisité marquera le 50e anniversaire d’un événement majeur de l’histoire de la photographie au Québec : le projet Disraeli. L’exposition, qui se tiendra du 28 octobre 2022 au 19 février 2023 au Musée McCord Stewart de Montréal, cherche à célébrer, élargir et réviser le projet original de Disraeli en rassemblant des photographies et des documents qui racontent l’histoire telle qu’elle fut, et ce de plusieurs points de vue.

Réalisée en collaboration avec les quatre photographes du projet, Claire Beaugrand-Champagne, Michel Campeau, Roger Charbonneau et Cedric Pearson, elle présentera des tirages d’époque provenant de la série originale ainsi que des photographies inédites. Celles-ci seront accompagnées de documents d’archives, dont un montage contenant des extraits d’entrevues réalisées par les recherchistes qui ont accompagné les photographes, sans compter des coupures de presse, des lettres, des dépliants et des albums personnels. Un concours photo en lien avec Disraeli et sa communauté est aussi en cours, et un voyage en autobus est actuellement projeté pour aller visiter l’exposition.

Le projet Disraeli : un peu d’histoire

C’est en 1972 qu’un collectif de jeunes photographes et de recherchistes reçoit une bourse du programme d’aide fédéral Perspectives-Jeunesse pour passer l’été à Disraeli. Pendant trois mois, le groupe réside aux côtés des gens, réalisant un portrait photographique de la vie dans la communauté. Plus de 200 clichés du milieu de vie de l’époque sont pris par le collectif. Le résultat de leur travail, publié dans le supplément Perspectives de La Presse du 9 février 1974, provoqua de nombreuses réactions négatives de la part des notables de Disraeli. Et au cours des mois et des années qui suivirent, les photographies circulèrent largement dans la presse québécoise, suscitant toujours l’indignation de certains membres influents de Disraeli, qui soutenaient que les habitants avaient été mal représentés, en raison du regard « misérabiliste » des photographes. Il s’ensuivit une véritable tempête médiatique au cours de laquelle fut débattue publiquement, pour la première fois au Québec, l’éthique de la représentation photographique. Pour les quatre photographes, l’événement a représenté un tournant dans leur carrière respective. Ce projet documentaire a en effet marqué d’une pierre blanche l’histoire de la photographie québécoise.

Puis, en 2017, une des photos du projet Disraeli a été retenue par un comité de sélection de Postes Canada pour figurer sur l’un des timbres de la série « La photographie canadienne ». C’est l’un des clichés de Claire Beaugrand-Champagne, soit celui intitulé « Ti-Noir Lajeunesse, le violoneux aveugle », qui a alors été sélectionné.

Disraeli revisité

En marge de l’exposition, un concours photo a été lancé le 17 septembre lors d’un atelier au Cabaret des arts de Disraeli. Zoë Tousignant, conservatrice, section Photographie du Musée, qui est aussi la commissaire de l’exposition, et Clara Chouinard, chargé de projet au musée, nous ont offert un retour sur le contexte du temps, et Patrick Nadeau, photographe professionnel, une formation technique sur la photographie, puis il a accompagné les participants et les participantes dans un parcours photo dans la ville.

Zoë Tousignant a tenu à nous mentionner ceci : « Ce que j’essaie de faire avec l’exposition, c’est de montrer que c’est une histoire complexe, qui a mis en lumière des enjeux qui n’existaient pas à l’époque. Au présent, ce qui m’intéresse, c’est que 50 ans plus tard, ce sont devenus des documents précieux qui font partie de l’histoire de Disraeli et du Québec en général ».

Détails pour le concours photo et la visite de l’exposition

En ce qui concerne le concours photo, celui-ci se déroule jusqu’au 17 octobre 2022. Le musée propose à toutes les personnes résidant ou ayant résidé à Disraeli de présenter leur propre vision de Disraeli et de leur communauté en utilisant la photographie, tout comme l’ont fait les membres du collectif du projet Disraeli. Toutes les photographies soumises seront présentées lors de l’exposition Disraeli revisité. Le jury du Musée McCord Stewart remettra également un prix en argent à l’auteur de la photographie gagnante.

Pour participer, envoyez une à quatre photographies représentant Disraeli et sa communauté à communications@mccord-stewart.ca, d’ici le 17 octobre 2022. Les photos soumises devront être accompagnées :

  • d’un titre (facultatif) ;
  • de l’année de réalisation de la photo ;
  • du prénom et du nom de famille de la personne qui a réalisé la photographie.

Pour ce qui est du voyage en autobus pour aller visiter l’exposition, le tout se déroulerait au début novembre. Pour plus de détails, vous pouvez communiquer avec Kim Côté, au dir.service-loisirs@villededisraeli.com, ou bien avec Luc Toupin, au luc.toupin@videotron.ca.

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Notes et pinceaux : un nouveau spectacle de l’Harmonie unique en son genre

Par Chantal Laplante Pour leur traditionnel concert de Noël, l’Harmonie de Disraeli innove cette année …