Poésie: La neige

Par Donald Houle

Au début, on l’espère.
On la veut déjà là.
Ce n’est pas encore l’hiver,
Mais on lui tend les bras.

On s’excite, on s’habille.
On en parle, on l’imagine.
On promet d’en profiter en famille.
Notre attente crie famine.

Puis un matin, d’abord en poussière,
Bien vite, se transformant en édredon,
Aimante, inquiète comme une mère
Elle emmitoufle arbres et maisons.

Heureuse comme une mariée,
Sur nos sapins de Noël
De mille feux décorés,
Elle nous ensorcelle.

Puis, elle chigne, elle vieillit.
Poussée, ballotée par les vents
Ses ailes pliant sous la pluie
En vain, elle cherche ses amants.

On souhaite qu’elle parte, qu’elle s’en aille
Qu’à d’autres, elle crie sa misère.
On en peut plus de porter chandails.
Vite qu’on nous libère de ses fers.

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

Pour ses 30 ans, le Comité de la fête nationale lance une invitation «RETROUVONS-NOUS À LA BELLE ÉTOILE»

Par Mario Dufresne   « Retrouvons-nous à la belle étoile », c’est plus qu’une thématique, c’est un …