Le CERD en bref

Le jardin communautaire du Centre d’entraide de la région de Disraeli (CERD) affiche complet depuis mars !
Il n’est pas surprenant que l’engouement pour notre jardin se soit manifesté très tôt cette année : les participants de l’an dernier ont aimé leur expérience et veulent la renouveler. L’augmentation de la fréquentation de la banque alimentaire a également contribué à hausser le nombre de participants, car jardiner, c’est une occasion de prise en charge, d’entraide et de socialisation. Enfin, les articles parus sur ce sujet dans le journal Le Cantonnier et sur la page Facebook du CERD ont généré un enthousiasme pour nos potagers surélevés.

Auparavant situé derrière le bureau de poste, notre jardin sur bacs occupe maintenant les terrains du CERD. Plus accessible pour les usagers, notre potager leur assure la sécurité de leurs récoltes de légumes et de fines herbes. Cette année, ce sont 21 bacs qui ont trouvé preneurs. Sept bacs supplémentaires ont été construits et répartis différemment sur le terrain. Nos participants ont des réalités différentes : certains sont en logement et ne disposent que de leur balcon, d’autres sont propriétaires d’une maison, mais préfèrent jardiner en ayant des occasions de contact social, d’autres encore préféreront cultiver leurs légumes en solo ou en duo. Une adolescente jardinera avec sa grand-maman, et des aînés de la Maison La Roseraie bénéficieront de leur « lopin de terre en bac ».

Depuis février, notre page Facebook regorge d’informations et de trucs pour vous aider à réussir votre jardin. Ces publications Facebook ne sont pas seulement destinées aux participants de nos jardins communautaires, elles s’adressent à tous ceux qui aiment jardiner ! Depuis quatre mois, l’arrivée d’une nouvelle ressource au sein de l’équipe a permis de revamper notre page Facebook. À vous d’aller y fureter et d’en apprécier les contenus ! Passez donc faire votre tour au CERD durant l’été. C’est avec plaisir que nous vous ferons visiter le jardin communautaire et que nous échangerons sur le jardinage avec vous ! Pour plus d’information, contactez Mylène Croteau, au 418 449-5155.

Les dessous de l’aide alimentaire au CERD, volet 1
Une des missions du CERD est d’atténuer les impacts de la pauvreté en assurant des aliments sains et nutritifs au plus grand nombre. Fier de sa mission, le CERD se procure des denrées alimentaires, deux lundis par mois, auprès de l’organisme Moisson Beauce situé à Saint-Georges. Deux de nos bénévoles vont chercher la précieuse cargaison, en chargent le contenu et le rapportent au CERD, donnant ainsi environ 13 heures en participation citoyenne pour assurer ce transport. À ces personnes s’ajoutent, dans nos locaux, neuf bénévoles affairés à décharger le camion, à défaire les boîtes et à placer les aliments rapidement dans les congélateurs et réfrigérateurs pour une distribution les jours suivants. Ce sont 24 heures de bénévolat qui s’ajoutent aux 13 heures déjà mentionnées. De plus, chaque semaine, une dame effectue le ménage dans la cuisine et l’espace consacré au dépannage alimentaire. À son tour, elle offre une moyenne de 40 heures de bénévolat par mois. Seulement pour gérer le soutien alimentaire mensuel du CERD, ce sont environ 77 heures qui sont données avec bonheur par des bénévoles, clients ou non de notre organisme. Nous sommes choyés !

Si le service alimentaire peut compter sur le temps donné à titre gracieux par 12 vaillants bénévoles, l’achat des denrées et les ressources humaines requièrent un soutien financier indispensable de la part d’une foule d’organismes et de donateurs divers : Banque alimentaire Canada, Centraide Québec région Chaudière-Appalaches et Bas-St-Laurent, CISSS de Chaudière-Appalaches, MRC des Appalaches, Caisse Populaire Desjardins du Carrefour des lacs, Marché IGA Gagnon de Disraeli, Chevaliers de Colomb district de Sainte-Luce, François Jacques et Isabelle Lecours, députés, campagne du Pain partagé du CERD et donateurs privés. Soulignons aussi des initiatives particulières, comme celles de la Fromagerie P’tit Plaisir de Weedon qui nous a remis du fromage ou d’un producteur d’œufs de Sainte-Praxède qui nous donne des œufs chaque semaine ou encore de Stéphanie Côté, photographe, et d’Évanie et Lorick Brochu qui ont réalisé un projet personnel dont les sommes amassées ont été remises au CERD. Voilà une belle occasion de faire une activité en famille, qui rayonne pour nous ! Merci !

Source : Mylène Croteau

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Reprise des activités

Par Monique Poulin C’est avec plaisir que nous vous annonçons la reprise des activités du …