Maintenant, un chemin de 250 km 

Tourisme Région de Thetford annonce l’aboutissement de la dernière phase de développement du Chemin de Saint-Jacques–Appalaches. Dorénavant, le circuit longue durée totalise 250 km grâce au prolongement du parcours vers le secteur sud de la MRC, soit vers Beaulac-Garthby, Saint-Joseph-de-Coleraine, Irlande et la ville de Disraeli. L’ajout de ces quatre municipalités en 2021 permet de couvrir à la marche et à vélo la grande majorité du territoire de la MRC des Appalaches.

Le secteur sud de la MRC est un ajout important au Chemin de Saint-Jacques–Appalaches puisqu’il propose aux randonneurs des paysages complètement différents du reste du parcours. Le lac Aylmer et le Grand lac Saint-François ainsi que les rivières aux Pins et Saint-François ajoutent un intérêt de choix pour les cyclotouristes et les marcheurs de longue durée.

« La Ville de Disraeli est heureuse de participer à cette nouvelle phase de développement du circuit. Nous avons tout ce qu’il faut pour que les touristes apprécient leur visite chez nous : produits locaux, restaurants, terrasses en bordure du lac Aylmer et des hébergements », déclare M. Jacques Lessard, maire de la Ville de Disraeli.

« Nous sommes très heureux d’avoir complété la dernière phase du Chemin de Saint-Jacques. Au début, ce n’était qu’un petit projet qui reliait Thetford Mines à Saint-Jacques-de-Leeds en passant par Kinnear’s Mills. Mais, rapidement, les autres municipalités ont voulu se joindre à nous. C’est donc un beau produit touristique que nous avons développé avec les années, et nous en sommes très fiers », ajoute M. Paul Vachon, maire de Kinnear’s Mills et préfet de la MRC des Appalaches.

« Dorénavant, les marcheurs et cyclistes peuvent découvrir la MRC sous un nouvel angle, en empruntant des routes de terre que les visiteurs, et même la population locale n’empruntent pratiquement jamais. Ces chemins-là sont très calmes et “ressourçants” pour des marcheurs et des cyclistes. Ils peuvent aussi nous mettre au défi ! », renchérit Heidi Bédard de Tourisme région de Thetford.

Panorama du secteur sud de la MRC des Appalaches, aperçu lors d’une randonnée. Photo par Katia Pépin

Rappelons que le Chemin de Saint-Jacques–Appalaches est le résultat de plusieurs années de développement, en collaboration avec le milieu municipal et avec le soutien de Desjardins. L’idée derrière le projet est de mettre en valeur les paysages et le patrimoine de notre région, tout en favorisant la pratique d’activités physiques. Notons que l’ajout de la dernière phase de développement du Chemin de Saint-Jacques–Appalaches, soit le secteur sud, a été rendu possible grâce à la participation financière des municipalités collaboratrices ainsi que la MRC des Appalaches à travers le Fonds de développement des territoires.

Divers outils promotionnels ont été développés afin de faire découvrir le Chemin de Saint-Jacques–Appalaches et d’aider les visiteurs à préparer leur visite sur le circuit. Vous pouvez les consulter au www.cheminst-jacques.com.

Source : Geneviève Clavet Roy

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

La ligue de balle donnée de Coleraine lance sa 3e Saison

Il y a deux ans, Audrey Marcoux a insufflé une nouvelle vie à la balle …