Prédire dès la petite enfance la réussite scolaire au primaire

Environ 84 000 enfants ont fait leur entrée en première année en 2023 et la même question tracasse tous les parents : mon enfant va-t-il bien réussir à l’école ? Il serait possible d’avoir une bonne idée de la réponse à cette question bien avant que les enfants ne reçoivent leur premier bulletin, suggère une étude interuniversitaire réalisée dans le cadre de la thèse de doctorat de M. Philippe Carpentier et supervisée par M. Michel Boivin, professeur à la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval. Une série de tests servant à évaluer certaines habiletés cognitives ainsi que les connaissances du langage et des nombres permettent en effet de prédire, dès la petite enfance, les performances scolaires au primaire, rapportent les auteurs de l’étude.

Pour faire cette démonstration, les chercheurs ont étudié deux cohortes totalisant plus de 2600 sujets. Les enfants ont été rencontrés une première fois alors qu’ils étaient âgés, en moyenne, de 41 mois dans un cas et de 63 mois dans l’autre. Le suivi à long terme de ces enfants a permis de mettre en relation, pour chaque enfant, les résultats aux tests menés pendant la petite enfance et le rendement scolaire de la première à la sixième année du primaire. « Nos analyses ont mis en lumière le rôle central des connaissances des nombres et des acquis langagiers sur le rendement scolaire au primaire, surtout pendant les premières années », résume M. Boivin.

Les résultats de cette étude réitèrent l’importance du développement cognitif pendant la petite enfance sur la réussite scolaire, souligne le chercheur. De plus, ils ouvrent la voie au dépistage précoce des enfants qui risquent d’éprouver des difficultés au primaire. « Les tests que nous avons utilisés sont relativement simples et courts », souligne le professeur Boivin. « Ils pourraient donc servir de base pour repérer, dès la petite enfance, les enfants qui risquent d’avoir des problèmes scolaires. Nous pourrions ainsi identifier les enfants auprès de qui il est important d’intervenir avant l’entrée à l’école. »

Source : Relations publiques et protocole, Université Laval

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

De la visite rare au parc Bellerive de Beaulac-Garthby

  De la visite rare au parc Bellerive de Beaulac-Garthby Par Sylvie Veilleux Le vendredi …