Saint-Joseph-de-Coleraine : le projet de majoration du salaire des élus n’a pas été adopté

Il y avait beaucoup de citoyennes et citoyens présents lors des séances du conseil du 5 et du 12 décembre 2022 (Photo par Guy Jacques)

Pour un deuxième mois consécutif, des citoyennes et citoyens de la municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine ont contacté Le Cantonnier afin que nous assistions à la séance du conseil, tenue le lundi 5 décembre 2022 à 19 heures, à l’hôtel de ville. Cette fois-ci, ce qui les inquiétait était le projet de majoration du salaire des élu(e)s, qui aurait augmenté de 38 %. Mais un revirement de situation a calmé leurs préoccupations.

Selon le projet de règlement 674-2022 relatif au traitement des élus municipaux, publié le 8 novembre par le directeur général et greffier-trésorier de la Municipalité, M. Bernard Caouette, la rémunération de base annuelle du maire serait passée de 14 484 $ à 20 000 $, tandis que celle des conseillères et conseillers, qui était de 4828 $ en janvier 2022, aurait été de 6666,67 $ pour janvier 2023. Cette rémunération de base comprend, entre autres, un comité préparatoire et une séance ordinaire du conseil par mois, d’une durée approximative de trois heures chacun. Pour ce qui est des rémunérations additionnelles, celles-ci seraient passées de 100 $ à 119 $ pour le maire, et de 50 $ à 61 $ pour les conseillères et conseillers. Ces rémunérations additionnelles auraient eu une portée rétroactive au 1er janvier 2022 pour les comités de travail, les séances extraordinaires, ainsi que pour les séances d’informations ou de consultations non incluses dans la rémunération de base.

Il faut savoir que la hausse prévue était de 38 %, par contre, de nombreuses séances extraordinaires et autres sont tenues, et ainsi la hausse aurait pu être encore plus importante. Dans ce projet de règlement, un des points stipulait également que seulement les douze premières rencontres par année civile faisant partie de la rémunération additionnelle seraient rémunérées. Par contre, ce dernier avait été abrogé. Le projet mentionnait également qu’une hausse selon le pourcentage d’augmentation du coût de la vie selon IPC Canada serait ajoutée au 1er janvier 2023 et les années suivantes. À l’heure actuelle, il n’y a que cette dernière qui entrera en vigueur.

De nombreux citoyens et citoyennes étaient présents lors de la séance du conseil municipal du 5 décembre. Lorsque ce point a été abordé à l’ordre du jour, le vote a été demandé. À la surprise générale, deux conseillers sur les quatre qui étaient présents lors de cette séance ont voté contre ce projet de règlement. Le maire, M. Gaston Nadeau, a pour sa part voté pour, mais le directeur général devait effectuer des vérifications, étant donné l’absence d’une des élues, afin de s’assurer d’une majorité absolue.

À la toute fin de la séance, la période de questions fut particulièrement agitée. Plusieurs ont déploré que cette hausse importante se fasse en période de récession. Selon le maire, une comparaison a été effectuée avec les municipalités environnantes de la même dimension que Saint-Joseph-de-Coleraine, et c’est pourquoi cette hausse avait été proposée. Bien qu’un rattrapage puisse être nécessaire, des citoyens ont questionné le conseil afin de savoir pourquoi celui-ci n’avait pas été appliqué de façon progressive.

Au cours de la période de questions, il a été révélé que pour que le paiement des assemblées supplémentaires qui ont eu lieu en 2022 soit effectué, le projet de règlement devait être adopté avant la fin de l’année. Par contre, ce paiement a déjà été fait, même s’il n’aurait pas dû l’être en principe. Certains conseillers ont proposé de remettre ce montant à la Municipalité. Ce qui se produira effectivement.

Les citoyennes et citoyens ont assisté à tout un revirement lors de la séance extraordinaire du 12 novembre 2022. Dès le début de la période de questions, le maire a tout de suite précisé que le projet n’avait pas été adopté, faute d’avoir obtenu une majorité absolue. La majoration du salaire des élus se fera donc uniquement selon l’augmentation du coût de la vie. Un autre projet de règlement avait aussi attiré de nombreuses personnes à cette séance, soit le projet 675-2022, relatif à la vidange périodique des fosses septiques et des fosses de rétention, qui aurait retiré la gratuité de ce service. Celui-ci a été reporté, et il n’y aura donc aucun changement à ce niveau pour 2023.

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Une autre tempête frappe la Municipalité

Par Jean Binette Le 9 janvier, le directeur de la voirie de Beaulac-Garthby, M. Marquis Poulin, …