Saints-Martyrs-Canadiens, un havre de paix

La municipalité des Saints-Martyrs-Canadiens (par Derek Linke)

Saints-Martyrs-Canadiens est une municipalité de paroisse créée en 1938 et constituée civilement en 1943. Il importe de mentionner qu’en 1928, à Rome, débuta le processus de canonisation de sept martyrs jésuites par le pape Pie IX. La paroisse de Saints-Martyrs-Canadiens fut fondée pour appuyer et célébrer la canonisation qui a eu lieu le 29 juin 1930. La construction de l’église commença en 1939, et elle fut inaugurée la même année, puis bénie solennellement le 7 juillet 1940. Les premières années de Saints-Martyrs-Canadiens ont été difficiles, en raison de la crise économique mondiale qui a sévi à cette époque. Le chemin Gosford, qui passe dans cette municipalité, a été la première route reliant Québec à Boston.

Aujourd’hui, la municipalité des Saints-Martyrs-Canadiens est reconnue comme un lieu où l’on peut pratiquer la pêche, les sports nautiques, la randonnée et le ski de fond. On y retrouve également le Camp Beauséjour, un centre d’activités familiales de plein air. Chaque année s’y déroule la Traversée du Lac-Nicolet. Comptant une population de 280 personnes qui y résident de façon permanente, cette municipalité d’une superficie de 111,4 km2 offre de magnifiques panoramas, avec les lacs Nicolet, au Canard, Rond, Sunday, et une vaste portion du lac Coulombe.

Nous avons rencontré le maire, M. Gilles Gosselin, ainsi que la directrice générale et greffière-trésorière, Mme Sonia Lemay, afin de discuter avec eux de ce qui se passe dans cette municipalité très accueillante.

« Nous sommes un lieu de villégiature. Les gens viennent nous visiter et se sentent en vacances chez nous. Nous avons fait beaucoup de mise à niveau des égouts et aqueducs. Avec l’aspect prioritaire de l’environnement et de la santé des lacs et des cours d’eau, nous comptons plusieurs projets. On désire effectuer une étude sur l’état de nos lacs, afin de nous donner un portrait global de la situation. En ce qui concerne le lac Nicolet, une étude a été menée par la firme RAPPEL, laquelle a confirmé qu’aucune espèce envahissante n’y a pris place. Nous sommes aussi impliqués au niveau de la protection du lac Coulombe. Et comme le lac Sunday est chapeauté par les Frères du Sacré-Cœur du Camp Beauséjour, il n’y a pas d’inquiétude de ce côté », nous ont-ils affirmé. Il importe de mentionner que la Municipalité possède déjà une station de lavage pour les embarcations, qui est accessible à tout le monde.

« Nous avons établi plusieurs réglementations au niveau des locations à court terme de résidences touristiques, ce qui représente aussi une mesure de protection de notre environnement. On cherche également à limiter les dangers de l’érosion lors de la construction de nouvelles résidences. On veut trouver une façon de bâtir pour minimiser l’apport de sédiments dans nos plans d’eaux, pour par la suite légiférer en ce sens. Nous avons aussi remplacé toutes les lumières de rue par des ampoules DEL. Un de nos projets est une réglementation contre la pollution lumineuse, en nous basant sur ce qui se fait dans la région du Granit. Les résident(e)s seront aussi invités à y participer. »

La Municipalité a bien d’autres projets, dont celui d’un parc régional qui demandera une importante concertation du milieu. « On désire continuer d’investir pour faire de notre municipalité un lieu agréable où il fait bon vivre », ont-ils conclu.

À propos Guy Jacques

Vérifiez également

Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown: Le maire Laprise satisfait des résultats de son méchoui

Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown : Le maire Laprise satisfait des résultats de son méchoui Par Sylvie Veilleux La …