Sous les rayons du soleil

Débrancher l’ordinateur. Prendre une boisson dans le frigo et sortir s’installer dehors. Écouter les oiseaux chanter, respirer l’air pur, entendre les enfants rire, s’arrêter un peu pour voir la vie passer. Pour prendre le temps de laisser les secondes éclater et nous faire sourire. Et surtout, tourner le dos au terrain pour ne pas se dissiper l’esprit devant l’énormité des travaux qu’il reste à faire…

Ouvrir l’ordinateur. Et constater à quel point l’écran est incrusté de poussière et de gouttes de café ; ce qui ne paraissait pas à l’intérieur, mais qui se révèle sous les rayons du soleil. Se donner un dernier coup de pied à l’arrière-train. Du moins, s’y préparer, avant qu’une fière représentante de la race canine ne vienne s’installer à mes côtés près de la table de pique-nique. Se détendre en lui caressant la tête. La voir sourire, puis repartir, me laissant face à l’écran, les idées semi-claires, à tenter de réfléchir.

Je suis très fier de l’équipe que nous avons au Cantonnier. Tous les mois, on met tout notre cœur et beaucoup d’énergie pour vous livrer des informations de notre région. Ce ne serait pas possible sans l’aide de tous nos collaborateurs, et aussi de tous nos bénévoles. Je tiens à toutes et tous vous remercier personnellement, ainsi qu’au nom du journal. Si vous désirez vous aussi vous impliquer, n’hésitez pas à nous contacter.

Je réalise que je m’active depuis plus de 9 heures aujourd’hui. Une volée d’oiseaux vient se percher dans les branches d’un arbre, tout près de moi. J’imagine qu’ils me disent de prendre une pause. Et je crois que je vais les écouter…

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Hommage à un témoin

  Dans sa chronique nécrologique de la présente édition (voir p.   ), Le Cantonnier …