Poésie… Printemps « Dou l’eau reux »

Longtemps avant l’homme,
L’eau glissait tranquille sur le sol ; sereine.
Une terre nourricière la buvait et fécondait
L’environnement.
Puis son prédateur l’homme ; la courtisa.
Des siècles durant, il s’en fit une amie.
Puis, en conquérant, réalisa où était son profit.
Il la détourna, l’endigua, l’asservit.
Les rivières prisonnières, se gonflèrent.
Soudain ; elles perdirent leurs eaux.
Inondèrent leurs territoires violés.
Les hommes face à la rébellion des eaux,
Comprirent trop tard ; crièrent à l’aide !
Un regain d’humanité, d’entraide
Les réunit enfin pour combattre le fléau
Qu’ils avaient créé.
La nature forte et patiente envoyait un message…

Avatar
Latest posts by Donald Houle (see all)

Au sujet Donald Houle

Avatar

Vérifiez aussi

Lettre de remerciements : Pour le meilleur et pour le pire

Dans « la pire situation » que nous avons jamais vécue mon mari et moi, mon mari …