Maude Audet : une chanteuse étonnante et authentique

Fébrile pour son premier spectacle en deux ans, Maude Audet, qui est montée sur la scène du Cabaret des arts le 19 mars dernier, nous a fait glisser tout en douceur dans l’univers musical et thématique de ses deux derniers albums, le premier sorti juste avant la pandémie, et l’autre pendant la pandémie. Elle était de retour au Cabaret des arts après avoir fait la première partie de Saratoga en 2017.

Auteure-compositrice-interprète, issue de la génération X, Maude Audet a touché l’auditoire par sa belle voix et la grande sensibilité qu’elle témoigne dans ses plus récentes chansons, entre autres aux mères qui n’ont pu vivre leurs rêves personnels et aux familles qui perdent des êtres chers. Elle a manifesté son empathie pendant le spectacle envers le peuple ukrainien, en faisant un parallèle entre la pandémie qui a permis aux familles québécoises de vivre de bons moments recluses à la maison et la tristesse des familles ukrainiennes qui doivent abandonner leur maison.

Maude Audet à l’autoharpe. Photo par Sylvie Veilleux

Lors de ce spectacle, accompagnée de Matthieu Charbonneau (synthétiseur, piano, batterie, etc.) et de la bassiste Émilie Proulx, Maude Audet a démontré sa versatilité musicale en jouant de la guitare électrique, du banjo et de l’autoharpe. Elle a surpris le public à la fin de celui-ci en reprenant, dans son style musical particulier, une chanson de Nirvana, Smells like teen spirit.

Celle qui chante Gallaway Road dans le film Il pleut des oiseaux*, qui a connu un grand succès au Québec et ailleurs, a remercié à plusieurs reprises le public présent pour son accueil chaleureux et son écoute. Elle nous a confié fréquenter souvent la belle campagne de notre coin de pays.

* Canada. 2019. Drame de Louise Archambault avec Andrée LachapelleGilbert SicotteRémy Girard. Une octogénaire échappée de l’asile et une jeune photographe font irruption dans la vie de deux vieillards vivant en ermites sur les rives d’un lac sauvage. Une des scènes a été tournée à l’hôtel du Motel Blanc (chez Méo) de Disraeli.

Au sujet Sylvie Veilleux

Vérifiez aussi

Gala d’amateurs à Saint-Joseph-de-Coleraine en février !

Par Guylaine Dubé Il y aura de nouveau un gala d’amateurs, le dimanche 5 février …