Des stations de lavage d’embarcations automatisées seront mises en place

Les mairesses et les maires des cinq municipalités investies dans le projet (Gracieuseté)

C’est avec une immense fierté que les municipalités de Beaulac-Garthby, Disraeli, Paroisse de Disraeli, Stratford et Weedon ont annoncé la signature d’une entente intermunicipale pour la mise en place de stations de lavage d’embarcations automatisées sur leurs territoires pour la protection des lacs Aylmer, Elgin et Louise des espèces exotiques envahissantes. Cette mobilisation met en place des engagements concrets de la part des municipalités à travailler en synergie pour la protection des cours d’eau.

L’objectif premier de cette entente est de se coordonner afin de permettre à toutes et à tous, incluant les générations futures, de profiter pleinement de lacs en santé. La Table de concertation intermunicipale du lac Aylmer (TCILA), composée des mairesses et des maires, des directrices et des directeurs généraux des cinq municipalités, a travaillé d’arrache-pied dans les trois dernières années afin de développer un projet innovant et fonctionnel qui permettra à quiconque de nettoyer son embarcation à l’une des quatre stations de lavage, de même que l’ouverture de n’importe laquelle des barrières d’accès aux lacs, et ce sans nécessiter de personnel sur le terrain. « Grandement inspirée du projet de stations de lavage du lac Mégantic, la TCILA a confiance au succès de la démarche déjà éprouvée », mentionne Mme Denyse Blanchet, présidente de la TCILA et mairesse de Stratford.

Au cours de l’automne 2023, les travaux pour la construction des quatre stations de lavage qui seront respectivement situées à Beaulac-Garthby, Disraeli, Stratford et Weedon débuteront, tout comme les travaux pour l’aménagement des sept descentes de bateaux publiques au pourtour des lacs Aylmer, Elgin et Louise. Toutes les stations de lavage seront construites sur des terrains municipaux, mis à part celle située à la municipalité de Stratford, qui aura un bail de location auprès du Club de chasse et pêche du lac Elgin. « Dès 2024, le nettoyage des embarcations sera obligatoire et tarifé selon différentes catégories d’usagers pour fréquenter ces lacs. Il s’agit d’une étape importante dans la protection des cours d’eau sur notre territoire », renchérit Mme Jacynthe Patry, mairesse de la Paroisse de Disraeli. Les appels d’offres pour la construction et l’aménagement des sites ainsi que pour les équipements d’automatisation seront lancés d’ici la mi-juillet.

« Situées de façon stratégique, les stations de nettoyage seront accessibles pour les citoyens des municipalités riveraines du lac Aylmer ainsi que les visiteurs », explique le maire de Disraeli, M. Charles Audet. Avant la mise en marche des équipements, des panneaux de signalisation seront ajoutés pour bien diriger les usagers.

En mai dernier, le projet de Restauration de l’état naturel du lac Aylmer par l’éradication du myriophylle à épis 2023-2024, piloté par l’Association des résidents du lac Aylmer (ARLA), a été retenu par le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs. Par le biais de leur Programme de soutien régional aux enjeux de l’eau, l’ARLA s’est vu octroyer une aide financière de 200 000 $ pour combattre le myriophylle à épis. Les municipalités membres de la table de concertation
intermunicipale du lac Aylmer se sont engagées, par résolution de chacun de leur conseil municipal à participer financièrement au projet.

« Il y a beaucoup à faire pour protéger les plans d’eau, et nous sommes fiers de travailler de pair dans ce dossier important pour la population », mentionne M. Eugène Gagné, maire de Weedon. À court et à moyen terme, une vaste campagne d’information et de sensibilisation sera déployée afin d’assurer le succès d’implantation du système. « Au cours de la prochaine année, les riverains, les citoyens, les locataires des espaces aux marinas ainsi que les visiteurs seront informés du fonctionnement et des bonnes pratiques à adopter pour contribuer au succès du projet, de même qu’au maintien de la santé du lac », assure M. Gilles Drolet, maire de Beaulac-Garthby.

Source : Denyse Blanchet

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

recyclage et compostage à Saint-Joseph-de-Coleraine

Saint-Joseph-de-Coleraine reçoit une subvention pour la collecte des matières organiques résidentielles

Le 17 mai dernier, Mme Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac et adjointe parlementaire du ministre …