Février : mois de l’histoire des Noirs

(Gracieuseté)

En février 1926, la Semaine des Noirs (Negro History Week) a vu le jour aux États-Unis. Son instigateur fut l’historien Carter Godwin Woodson. Le mois de février a été choisi parce qu’il correspondait au mois d’anniversaire de naissance de deux grands abolitionnistes de l’esclavage, Frederick Douglas et Abraham Lincoln.

Cet historien a révélé, à travers sa carrière et ses œuvres, une autre version de l’histoire. Il fut le créateur d’un courant d’analyse plus scientifique des contributions des Noirs à l’histoire universelle. Il combattit, par la recherche et l’éducation, le racisme et les préjugés de la société. Son plus grand rêve était d’intégrer l’histoire africaine dans les programmes d’études des écoles. Pour lui, il ne suffisait pas que l’histoire africaine fasse l’objet d’un enseignement scolaire, mais il fallait aussi que l’instruction soit faite dans le respect et de manière plus sensible à la diversité.

La Semaine des Noirs devint le Mois de l’histoire des Noirs en 1976, dans le cadre des festivités du bicentenaire américain. Cet événement visait à commémorer d’une manière plus fidèle et plus objective l’histoire des Noirs. Il est aujourd’hui célébré dans les plus grands centres urbains en Amérique du Nord, en Afrique, en France, aux Caraïbes, en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Au Québec, l’Assemblée nationale adoptait, le 23 novembre 2006, le projet de loi visant à faire du mois de février le Mois de l’histoire des Noirs. L’objectif recherché : souligner la contribution historique des communautés noires à la société québécoise. Cette loi entra en vigueur le 1er février 2007.

Cette année, après deux ans d’absence, la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs offre des ateliers et des spectacles sous le thème De l’obscurité à la lumière. Elle produit et distribue gratuitement un calendrier qui met en lumière 12 lauréat(e)s d’ici qui se sont distingués de manière particulière dans leur domaine d’activité : Carla Beauvais, Robert Berrouet Oriol, Kym Dominique Ferguson, Ray Fankhauser, Jamillah Jean, Selwyn Joseph, Jean-Claude Kalubi, Sabine Monpierre, Salmata Ouedraogo, Lynda Rey et Todd Smith.

Découvrez-les ainsi que bien d’autres représentants des communautés afrodescendantes, en visitant le https://www.moishistoiredesnoirs.com/. On trouve aussi de l’information sur le site https://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/campagnes/mois-histoire-des-noirs.html.

À propos Sylvie Veilleux

Vérifiez également

Filière batterie au Québec

Filière batterie au Québec : un défi pour les PME

  par Jean Boilard et l’aide de l’IA.   Les PME québécoises risquent de manquer …