L’écoanxiété affecte les trois quarts des 18-35 ans

Le Mouvement santé mentale Québec et ses groupes membres vous invitent au cours de la Semaine de la santé mentale, qui se déroule du 2 au 8 mai, à parler d’écoanxiété afin de mieux comprendre ce phénomène qui affecte particulièrement les jeunes adultes, mais aussi, et surtout, de contribuer à trouver des pistes de solutions. Ils vous invitent aussi à découvrir une riche programmation virtuelle, accessible à travers le Québec, et à y choisir les conférences qui vous inspirent.

L’écoanxiété : un mal bien réel
L’écoanxiété est définie comme un sentiment de détresse face au dérèglement des écosystèmes. C’est donc une forme d’anxiété qui trouve sa source dans l’inquiétude liée aux enjeux environnementaux. Présentée par certains comme un nouveau problème de santé publique, l’écoanxiété attire de plus en plus l’attention des scientifiques. Les symptômes de l’écoanxiété sont multiples : stress, insomnie, crises d’angoisse et de panique. Ils peuvent être associés à la perte de confiance dans la capacité de lutter contre les changements climatiques, ou encore à des sentiments d’impuissance, de culpabilité, de tristesse, voire de colère, à cause de l’inaction des décideurs économiques et politiques. Les problèmes sont tels que plusieurs se tournent vers les psychologues pour les aider.

« L’écoanxiété, est-ce un diagnostic ou un niveau de grande conscience ? », se demande Renée Ouimet, directrice du Mouvement Santé mentale Québec. La peur, le désespoir et la colère sont des émotions tout à fait légitimes pour ce grand pourcentage de la population. Lorsque l’on prend conscience d’où vient la peur, on peut trouver des stratégies pour y faire face. La colère peut se transformer en une force vitale incroyable qui peut nous aider à trouver des actions créatrices, novatrices et nous donner l’impulsion nécessaire pour changer certaines habitudes de vie et lutter pour exiger des changements. Quant au désespoir, rien de mieux que l’espoir pour voir différemment.

Des outils à choisir
Afin de mieux s’outiller pour favoriser une santé mentale positive en ces temps de changements climatiques, le Mouvement Santé mentale Québec et ses groupes membres vous offrent une belle programmation virtuelle accessible partout à travers le Québec dans le cadre de la Semaine de la santé mentale. Découvrez-la à la une sur mouvementsmq.ca.

Source : Sophie Allard

Au sujet Nathalie Circé

Vérifiez aussi

Les électeurs en herbe ont participé aux dernières élections au Québec

Dans le cadre du scrutin du 3 octobre dernier au Québec, le directeur général des …