Lettre ouverte : On m’a refusée !

Imaginez-vous donc que je ne peux pas vacciner les gens contre la COVID, car ça fait plus de quinze ans que je ne travaille plus comme inhalothérapeute ! C’est l’Ordre qui en a décidé ainsi. J’ai répliqué en leur disant que les chiros, assistantes dentaires et autres vont pouvoir vacciner même s’ils n’ont jamais touché à une seringue de leur vie. C’est pas grave, semble-t-il : ils font partie d’un ordre.

Pour ma part, j’ai fait des ponctions veineuses, installé des cathéters veineux, mais, pour eux, je ne peux pas être qualifiée pour faire des vaccinations intramusculaires. Le problème est grand. Les étudiants dans le domaine de la santé pourraient le faire malgré le fait qu’ils ne fassent pas partie d’un ordre. Logique, n’est-ce pas ?

Ils préféreraient, dans les circonstances actuelles, laisser mourir du monde plutôt que d’engager des gens comme moi qui ont déjà œuvré dans le domaine de la santé, qui ont de l’expérience, des connaissances, et qui ont le goût d’aider la société qui est dans un besoin urgent, ceci aux dépens d’un ordre, car me donner un permis temporaire ne rapporterait pas assez d’argent dans leurs poches.

Le gouvernement crie à qui veut l’entendre son besoin urgent d’aide et voilà ce qu’ils répondent quand on veut s’impliquer !

Guylaine Champoux, Stratford

Au sujet Le Cantonnier

Le Cantonnier

Vérifiez aussi

À bien y penser

Le plus beau métier du monde, c’est celui qui nous passionne. Jacques Beaudet About Latest Posts …