Un jour, l’été viendra… : Alors, à vos semis !

Faire son jardin est une activité créative qui peut se faire en famille. Mais, ça se prépare soigneusement ! En mars, alors que les journées s’allongent et que l’ensoleillement commence à nous réchauffer, il est temps de faire les semis en prévision du jardin que nous ferons début juin.

Février est le mois idéal pour faire la planification du jardin. Et pour que l’expérience soit un succès, il faut bien s’outiller, bien choisir ses graines, faire un petit plan du potager que nous souhaitons réaliser. Évaluer l’espace dont nous disposons et son exposition au soleil, choisir avec soin les légumes que nous souhaitons cultiver et que nous aimons manger, estimer le temps dont nous disposons pour l’entretien de notre jardin, car rien ne pousse par magie ! L’espace dédié au jardin peut prendre plusieurs formes : un large pot sur un balcon pour les tomates, une jardinière pour les fines herbes ou les fraises, et, si vous avez une cour, un carré de 1,20 m environ peut faire l’affaire. L’important, c’est de s’en occuper. Et n’oublions pas que, la première qualité d’un jardinier en herbe, c’est le réalisme.

Quelques articles pour bien préparer les semis. Photo par Marie-Andrée Brière

Une fois l’espace déterminé, un plan d’aménagement sommaire facilitera le choix des emplacements des légumes qui seront cultivés. Vient maintenant le choix des semences. L’achat des semences en ligne nous facilite grandement la tâche et l’offre est abondante. Il vaut mieux privilégier des semences ancestrales et biologiques, bien adaptées à notre coin de pays, et il y a des semenciers qui s’y consacrent : pensons au Jardin de l’Écoumène, à la Société des Plantes, aux Semences Solana, etc. qui nous offrent conseils et semences variées. Nous pouvons aussi nous tourner vers nos commerçants locaux, dont les Serres Arc-en-Fleurs de Disraeli. Vérifiez bien que les marchands locaux sont ouverts, car les heures d’ouverture ont dû s’adapter aux consignes de la Santé publique. Rappelez-vous que chaque variété de plantes a ses particularités et son rythme de croissance, qui déterminent le moment des semis. N’hésitez pas à consulter des sites spécialisés qui vous apporteront conseils et petites astuces pour réussir votre jardin, comme le site du Jardin botanique de Montréal.

Une fois les semences choisies, il faut se munir d’articles essentiels : un sac d’un bon terreau à semis, des pots pour planter les semences, des bâtonnets pour les identifier, un vaporisateur pour tenir le sol humide et, si vous souhaitez une référence, un livre qui sera votre guide du jardinier. Vous voici prêts à faire vos semis !

Dans la MRC des Appalaches, les semis se font généralement vers la troisième semaine de mars. Lorsque vous êtes prêts, mettez les enfants à contribution, c’est une occasion de les sensibiliser sur l’origine de ce qu’ils mangent et la façon dont poussent les légumes. Vous leur transmettrez ainsi des connaissances qui les accompagneront tout au long de leur vie. Quand les premières graines commenceront à germer, vous verrez leur émerveillement et le vôtre n’en sera que décuplé ! Bons semis…

Au sujet Marie-Andrée Brière

Avatar

Vérifiez aussi

Braquons le phare sur nos paysages ruraux

La MRC des Appalaches est heureuse de lancer son tout premier concours de photographie qui …