Un poème… par Jean-Paul Taillon

mer_sable
Crédit photo: Paul Grégoire

Le vent du nordet rafraîchit l’azur,
Gaspésie, mon amie,
Femme de nature,
Tu as connu tous les ressacs, tu es si belle et langoureuse,
Étant à mes yeux la charmeuse,
Sur tes plages, tes galets en vrac deviennent sable.
J’ai dans mes bras de paysan
Ayant bien cultivé la terre,
Ce dont serai toujours si fier,
J’ai récolté le firmament,
Le soleil et puis les nuages !
Je n’ai pas toujours été sage,
Mais je sais que, toute ma vie,
J’aimerai la mer et le pays,
Ayant appris leçon de vie,
Dans les chansons de Gaspésie.

Au sujet Le Cantonnier

Le Cantonnier

Vérifiez aussi

C’était fête à Sainte-Praxède

C’était fête en ce dimanche 29 mai dernier, dans les locaux de la bibliothèque municipale …