Formation de scaphandriers : la MRC des Appalaches revoit son schéma d’aménagement



Pour le site de la mine British Canadian, la MRC des Appalaches a procédé à la révision de son schéma d’aménagement (Gracieuseté)

 

Afin de permettre et contribuer à la formation de scaphandriers sur le site de la mine British Canadian, la MRC des Appalaches a procédé à la révision de son schéma d’aménagement. Les modifications apportées s’inscrivent dans la volonté de favoriser l’enseignement du métier de plongée industrielle sur ce site prisé.

Sommairement, cette modification vise à créer, sur une superficie de 7,28 hectares, une affectation minière éducative correspondant principalement à un accès au puits de la mine British Canadian, communément appelé BC1, et à exclure l’application du schéma d’aménagement révisé aux terres publiques en lien avec l’exploitation minière.

Vu la position géographique avantageuse et considérant les besoins importants en formation de professionnels de la plongée industrielle, la MRC a entamé les démarches nécessaires pour permettre, en tout respect d’une cohabitation harmonieuse, l’usage de formation de scaphandriers à la mine BC1. Dans cette nouvelle affectation minière éducative, seul l’usage d’école de scaphandriers sera autorisé. « Bien que le site ne soit pas ouvert au public et que sa vocation sera bien différente de celle de la carrière Flintkote, cette initiative représente un ajout significatif pour notre région. La MRC salue la décision du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, qui, après consultation, a autorisé cette modification sur cet ancien site minier », conclut la préfète de la MRC des Appalaches, Mme Jacynthe Patry.

Source : Cassy Lachance

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

Les 20 ans d’engagement de Mme France Moisan à Saint-Jacques-le-Majeur de Wolfestown, souligné par l’ADMQ

  L’ADMQ souligne les 20 ans d’engagement de Mme France Moisan de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown Par Sylvie Veilleux …