Il faut parler de pneus d’hiver !

En cette année hors du commun, il est plus important que jamais de s’y prendre tôt pour les pneus d’hiver. Les garages sont sous pression pendant la saison des pneus d’hiver et cette pression s’est accentuée, l’an dernier, lorsque la date limite pour chausser les pneus d’hiver a été devancée au 1er décembre. Mieux vaut prévenir que de se retrouver coincé à la dernière minute, avec des options limitées.

Quand la COVID-19 s’en mêle
De plus, la pandémie amène son lot d’incertitudes quant à la disponibilité de la main-d’œuvre dans les garages et à la disponibilité des pneus chez les détaillants. Pourquoi cela ? D’une part, de nombreux snowbirds risquent d’être contraints de faire leur nid au Québec cette année et auront besoin de pneus d’hiver. D’autre part, il suffit de se promener dans un stationnement pour constater que plusieurs automobilistes ont gardé leurs pneus d’hiver tout l’été, ce qui pourrait rendre leur remplacement nécessaire en vue de la saison froide.

Pour qu’un maximum d’automobilistes parvienne à faire poser ses pneus d’hiver… avant l’hiver, il faut donner une petite chance aux garages et commencer la saison de changement de pneus en octobre. Est-ce risqué d’user ses pneus d’hiver de façon prématurée en les installant si tôt en saison ? Absolument pas. Sous le soleil de juillet peut-être, mais pas en septembre. De toute manière, l’essentiel en ce moment, c’est de prendre rendez-vous, même si c’est pour plus tard en saison.

Vérifier ses pneus dès maintenant
CAA-Québec recommande aux automobilistes de s’armer dès que possible d’une bonne vieille pièce de 25 cents et de faire le test. Si les blocs de caoutchouc des pneus ne cachent plus le bout du museau du caribou, c’est que la semelle fait moins de 5 mm (6/32e po) et que les pneus sont à changer. Cette règle est importante pour s’assurer que les pneus resteront sécuritaires jusqu’à la fin de l’hiver.

Plusieurs critères sont à considérer pour faire un bon choix en matière de pneus d’hiver. Il faut tenir compte du dessin de la semelle, du type de gomme, de la taille, des conditions d’utilisation, etc. Mieux vaut demander conseil avant d’acheter un jeu de pneus qui semble beau, bon, pas cher.

 

Source : Pierre-Olivier Fortin

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Un artiste professionnel de cirque dans nos murs

La concentration en arts du cirque reçoit de la grande visite en ce début d’année …