Les Cabotins, toujours présents !

Une année de pandémie n’aura pas mis sur pause la présence et l’implication de la troupe Les Cabotins. Soucieux de maintenir une présence active auprès de leur public, les artistes de la scène ont fait preuve d’imagination, de créativité. Convaincus de revenir à l’automne 2021-2022, Les Cabotins préparent déjà leur saison !

D’abord, l’activité de lecture théâtrale Au creux de l’oreille a permis aux comédiens-lecteurs et aux auditeurs de partager des moments de complicité uniques et de susciter des échanges riches avec des mots simples, une attitude ouverte. La voix est ainsi devenue le véhicule d’émotions qui a su aller à la rencontre des gens.

Une autre initiative est venue animer la troupe à travers la collaboration aux activités de La Semaine du français. Un appel d’une enseignante de l’école Saint-Gabriel, Mme Marie-Claude Bolduc, a permis que le théâtre devienne un outil pédagogique d’identification culturelle et sociale pour les enfants. Cette présence du théâtre a aussi favorisé le développement de l’imagination créatrice des jeunes. Pour la troupe Les Cabotins, toutes les occasions sont bonnes pour faire connaître le théâtre et ses artisans. Une chronique Facebook intitulée Connaissez-vous vos Cabotins ? a été mise sur pied pour favoriser la découverte des artistes et du théâtre.

Et pour finir en beauté cette année de confinement, la troupe a appris que sa production jeunesse Mowgli a obtenu deux nominations au Gala des Arlequins de la Fédération québécoise du théâtre amateur (FQTA) dans les catégories Meilleure production et Mention de la jeune relève, soit à Fanie Martineau pour son interprétation de Mowgli. Les grands gagnants seront connus début mai.

Pour les personnes intéressées à suivre la troupe, il suffit de se rendre sur www.cabotins.ca, sur sa page Facebook ou son compte Instagram.

 

Source : Suzanne Bradet-Girard

Au sujet Marie-Andrée Brière

Avatar

Vérifiez aussi

Michel Louvain laisse une scène vide

Un homme nous a quittés. Sans prévenir, il a quitté la scène, celle qu’il a …