Mission accomplie pour le maire sortant Jacques Lessard

Jacques Lessard. Gracieuseté

Voilà le sentiment que ressent le maire sortant de la ville de Disraeli, Jacques Lessard, après avoir effectué deux mandats consécutifs de quatre années à la tête de la corporation municipale.

Pour ce dernier, le temps de faire le bilan, tant sur le plan des réalisations que des déceptions ou difficultés rencontrées tout au long de ce cheminement, était venu et il n’a pas tardé à se livrer à cet exercice dont Le Cantonnier a publié la liste dans la précédente édition du mois d’octobre.

Bref rappel
En récapitulant ses huit années à la mairie, il souligne plusieurs accomplissements réalisés avec le soutien des échevins qui l’ont épaulé. Voici, entre autres, quelques réalisations qui définissent d’une certaine manière son règne.

Dans le secteur de la culture et de la vie communautaire, il cite l’aménagement majeur de la marina municipale, laquelle est effectivement devenue un produit d’appel, l’amélioration des infrastructures du parc de la Gare, l’aménagement du sentier du Vieux-Barrage, conjointement avec les Municipalités de Paroisse de Disraeli et de Sainte-Praxède, ainsi que la réfection intérieure et extérieure de l’Aréna Isothermic.

Au chapitre de l’urbanisme et de la revitalisation, il identifie la vente de plusieurs terrains excédentaires et non utilisés par la Ville à des citoyens qui y ont érigé de nouvelles résidences, la mise en place du programme d’aide à la revitalisation des façades commerciales et l’acquisition de terrains pour l’agrandissement du parc industriel.

Sur le plan administratif, le maire Lessard met en évidence l’établissement d’une marge de manœuvre financière facilitant la réalisation de projets, ainsi que la prolongation de la convention collective des employés jusqu’en 2023. « Je crois que les employés sont heureux et qu’ils forment un bon groupe. »

Aux travaux publics, il relève la construction de l’usine de traitement de l’eau potable ainsi que la mise aux normes des stations de pompage, la réfection des infrastructures et l’asphaltage de plusieurs rues, l’installation de l’écocentre, utilisé par cinq municipalités voisines, et le remplacement de l’éclairage de la ville par un dispositif DEL.

En matière de collaboration, il nomme l’entente de partage de services avec la Municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine, le partenariat avec la Polyvalente de Disraeli pour le maintien et l’ajout de nouveaux programmes, la création avec les municipalités riveraines d’un comité veillant à la santé du lac Aylmer et à la prévention ainsi que leurs efforts conjugués dans l’avènement tant souhaité d’une clinique de médecine familiale dans le secteur sud.

Conclusion
« On fait toujours notre possible pour avancer, rappelle le maire sortant. Je suis heureux de mes deux mandats. Mon expérience à la mairie fut un choix personnel volontaire tout en sachant que c’était du 24/7 comme engagement. »  Jacques Lessard précise qu’on ne va pas là pour des affaires personnelles, mais bien pour servir. « Je fus tenace. »

Interrogé quant au dossier qui fut à ses yeux le plus satisfaisant, il identifie celui de la nouvelle usine d’épuration tout en ajoutant que le fait de pouvoir servir les citoyens et réanimer la ville l’a motivé. Inversement, il a trouvé éprouvant l’imbroglio portant sur la présence des roulottes et les commentaires qui s’y sont rattachés.

À son avis, Disraeli est devenu un pôle en tourisme soutenu par la marina. « Ça bouge à Disraeli est un commentaire souvent entendu par des gens de l’extérieur. Le conseil avait une vision et l’avenir promet. »

Globalement, quelques tendances maîtresses se dégagent de son passage à la mairie de la ville de Disraeli. Il a assuré la continuité quant à la revitalisation de l’agglomération. Le développement du parc de la Gare en est une illustration et cette agora saura éventuellement nous surprendre. Par ailleurs, la récente volonté de mise en commun et d’échanges concrets avec les municipalités voisines annonce un temps nouveau qui se veut coopératif.

« Je quitte le monde municipal en étant fier de ce que la Ville de Disraeli a accompli ces huit dernières années ! »

Au sujet Jean-Denis Grimard

Vérifiez aussi

Reprise des travaux à Sainte-Luce

Au moment de lire ces lignes, les travaux de restauration de l’église Sainte-Luce devraient être …