Mon bonheur à l’école de Saint-Romain… malgré la COVID-19

Depuis mars dernier, mon école a beaucoup changé.
Les bulles, l’absence d’activités spéciales et l’école à
la maison m’ont appris une nouvelle façon de voir
mon école.

Ce que je n’aime pas de la situation, c’est de ne plus
voir mes amis autant qu’avant et de ne plus être libre
de jouer et d’apprendre avec eux. L’école avec mon
ordinateur n’est pas facile parce que je ne peux
pas être proche de ma professeure pour poser mes
questions et faire du travail d’équipe avec mes amis
pour pouvoir s’entraider. Ma classe est une classe
de première, deuxième et troisième année, alors
j’aimais bien aider les premières, mais je ne peux
pas lorsqu’on fait l’école à la maison. Les journées
d’école plus courtes, pouvoir me lever plus tard et
être à la maison plus souvent sont les choses que j’ai
le plus aimé de l’école à distance.

La COVID a aussi arrêté toutes les activités spéciales
que j’ai toujours aimé faire à l’école. Le spectacle
de Noël, l’acrogym et les journées pédagogiques
spéciales sont impossibles cette année. C’est triste
car j’aime que mes parents viennent voir ce que je
fais à l’école. Monsieur Pascal, Madame Nathalie et
Madame Julie trouvent quand même des solutions
pour nous amuser beaucoup. Rire, s’amuser, rigoler,
apprendre, jouer, lire et s’entraider sont toutes des
choses encore permises à notre école et c’est ce qui
fait que j’aime toujours y aller.

J’ai hâte qu’il n’y ait plus la COVID-19 ; comme ça,
nous pourrons tous nous faire un gros câlin, surtout
à nos professeurs.

 

Au sujet Le Cantonnier

Le Cantonnier

Vérifiez aussi

On jardinera à l’école Sainte-Luce de Disraeli

Malgré la situation de la pandémie, le personnel de l’école Sainte-Luce ne se décourage pas …