Ressentir au MNBAQ : Regarder, découvrir, vibrer

La couleur, la lumière d’un paysage, le réalisme d’un portrait, autant d’invitations qui nous sont offertes par l’exposition Ressentir, 350 ans de pratique artistique au Québec, présentée au Musée national des Beaux-Arts du Québec (MNBAQ).

À travers un parcours inspirant, le visiteur est invité à découvrir les peintres québécois qui ont tracé sur leurs toiles des pans de notre vie. Leur vision du paysage, des métiers, des jours qui passent, du portrait nous permet de poser un regard renouvelé sur des esthétiques tantôt romantiques, impressionnistes, qui se présentent comme de véritables ouvertures sur un univers de sensations visuelles.

La Femme au métier, 1885. Par William Brymner. Collection du MNBAQ. Source : Wikimedia Commons

Porter un regard sur l’univers de création d’un peintre, ressentir avec lui l’atmosphère changeante d’un paysage, d’une saison, d’un orage, découvrir la délicatesse du travail de la Femme au métier de Brymner nous rappelant les gestes tant de fois répétés par nos aïeules, voilà le voyage auquel le MNBAQ nous invite.

De la représentation translucide du Port de Montréal peint par Maurice Cullen, à la Matinée d’hiver de Baie-Saint-Paul de Clarence Gagnon en passant par une scène de Labour aux premières heures du jour d’Horacio Walker, l’expérience de la visite change. Découverte au gré des saisons, voyage à travers le temps, regard renouvelé sur les lieux, les gens et les choses, l’exposition nous invite à regarder, à découvrir et à ressentir ce qui s’offre aux regards. Une visite qui se fait tout en douceur, une sorte de rêverie sur notre monde. Une invitation à se laisser bercer par le temps qui passe, qui ne s’arrête jamais.

L’exposition se tient au Pavillon Gérard Morissette, en tout temps selon les heures d’ouverture du musée.

Au sujet Marie-Andrée Brière

Avatar

Vérifiez aussi

Appel aux artistes en arts visuels : Une saison 2022 en préparation

Après un long moment d’arrêt dû à la pandémie, l’art et la culture s’animeront en …