Trois travailleurs étrangers chez Excavation Gagnon et Frères

De gauche à droite : MM. Marc-André Gagnon, Alex Nougning, Jean-François Gagnon, Mme Jessica Pépin, MM. Désiré Akabla et Bertrand Tchokgnia (Photo par Guy Jacques)

Depuis trois mois, l’entreprise Excavation Gagnon et Frères de Disraeli emploie trois travailleurs étrangers, originaires d’Afrique, en tant que mécaniciens. Nous avons rencontré la directrice administrative de l’entreprise ainsi que ces nouveaux arrivants afin de discuter de leur expérience.

« L’objectif pour notre entreprise était d’engager des mécaniciens d’expérience. Cela faisait plus de trois ans que nous faisions des démarches en ce sens, et comme nous ne trouvions pas d’employés compétents dans la région, nous avons décidé d’aller recruter à l’étranger. Il nous a fallu dix mois pour compléter toutes les démarches, surtout au niveau des formulaires requis. Nous voulions qu’ils parlent français, et aussi sélectionner trois personnes issues du même endroit pour faciliter l’intégration, et cela fonctionne très bien. Il était important pour nous de les accueillir tous en même temps. Nous sommes extrêmement satisfaits de l’accueil que les autres employés leur ont réservé », a spécifié Mme Jessica Pépin, directrice administrative de l’entreprise.

Les trois travailleurs, dont deux sont originaires du Cameroun et un de la Côte d’Ivoire, habitent ensemble dans un appartement de Disraeli trouvé par l’entreprise. Soulignons qu’ils sont embauchés pour trois ans, et que cela pourrait se poursuivre. Tous les trois désirent venir s’établir ici avec leur famille, car ils s’intègrent très bien. « L’expérience est très bonne et on s’adapte très vite. La température nous a surpris, ainsi que la durée de l’ensoleillement, car chez nous ça reste stable. Nous adorons la vie dans la communauté, l’ambiance est conviviale, dans l’ensemble, nous nous sentons comme dans une nouvelle famille », nous ont raconté MM. Alex Nougning, Désiré Akabla et Bertrand Tchokgnia. « C’est au niveau de l’alimentation que nous avons le plus de difficultés. Nos épouses, qui sont toujours en Afrique, nous font parvenir des recettes pour nous donner un coup de main. Il y a des nouveautés pour nous, surtout au niveau des formalités nécessaires, mais en général tout se passe bien. On se rend à l’église chaque dimanche, ainsi qu’au gym. On a découvert les villes environnantes. Au niveau du travail, c’est une simple continuité de ce que l’on faisait déjà, on partage et on apprend beaucoup. »

L’entreprise et les travailleurs étrangers désirent également remercier toute la communauté pour l’aide et le support reçus depuis leur arrivée. Ces derniers ont bénéficié entre autres de dons en argent et de meubles. Il est à noter qu’Excavation Gagnon et Frères de Disraeli compte actuellement 80 employés.

Les entreprises intéressées à accueillir des travailleurs étrangers temporaires peuvent consulter le lien suivant : https://www.quebec.ca/emploi/embauche-et-gestion-de-personnel/recruter/embaucher-immigrant/embaucher-travailleur-etranger-temporaire

À propos Guy Jacques

Vérifiez également

Fermier Henry

La relève agricole en péril : entretien avec Henry

Par Jean Boilard avec l’aide de Intelligence Artificielle À 85 ans, Henry, habitant d’un petit …