Vivre l’hiver prudemment !

Pour beaucoup de riverains, l’hiver ouvre la porte à une multitude de sports. Leur cour arrière soudainement s’étend au loin. Les activités sur le lac Aylmer ne manquent pas : la raquette, le ski nordique, la motoneige et la pêche blanche, entre autres. Avec la vie sociale réduite par la pandémie, des néophytes vont probablement s’ajouter aux habitués sur le lac cet hiver. Il y a un mot que tous doivent retenir : prudence !

Photo par Yves Lirette

Chaque année au Québec, on regrette la noyade d’un certain nombre de personnes qui ont oublié ce mot en s’aventurant sur la glace des rivières et des lacs. À l’imprévisibilité accrue du temps hivernal attribuable aux changements climatiques s’ajoute un nouveau facteur. En effet, la Direction générale des barrages pourrait abaisser le niveau du lac Aylmer davantage cet hiver et le faire plus tôt, ceci à la demande de l’Association des résidents du lac Aylmer (ARLA). Cette pratique viserait ainsi à combattre la prolifération du myriophylle à épi, une plante exotique envahissante. Cette mesure ne rendra pas les conditions sur le lac plus dangereuses, mais un peu différentes. La prudence est donc de mise.

Source : Andy Lauriston

Au sujet Le Cantonnier

Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Braquons le phare sur nos paysages ruraux

La MRC des Appalaches est heureuse de lancer son tout premier concours de photographie qui …