Les jeunes entrepreneurs de la Coopérative Wolfestown, à Saint-Jacques-le-Majeur, avaient lancé une campagne de sociofinancement en novembre dernier. Les espoirs étaient grands : recueillir 5 000 $ auprès de la population afin de promouvoir l’agriculture biologique et mettre à la disposition des gens des aliments sains et nutritifs. Un sprint de 30 jours pour collecter 5 000 $ et voir le Fonds Mille et Un doubler la mise, ces sommes s’ajoutant aux 10 000 $ offerts par la Caisse Desjardins. Mission accomplie ! Près d’une centaine de contributeurs ont été au rendez-vous et 5 480 $ ont été amassés. Maintenant, place à la réalisation des projets.

Les jeunes producteurs qui cultivent pour vous : Marie-Hélène, Caroline et Mathieu. Photo par Marie-Hélène Moisan

Rappelons tout d’abord les projets de la Coopérative Wolfestown, comme nous l’expliquait Marie-Hélène Moisan, présidente de la coopérative, en novembre dernier : « Nous voulons augmenter la distribution de nos produits et améliorer nos installations grâce à un espace pour le lavage, la préparation et l’entreposage des produits. Il nous faudra construire un bâtiment et installer une chambre réfrigérée. Il y aura aussi la mise en place d’un volet plus social, soit dispenser de la formation et déployer des activités d’initiation pour des stagiaires. »

C’est la construction d’un nouveau bâtiment pour accueillir la salle de lavage, la chambre froide et les espaces d’entreposage qui lancera la réalisation des projets. La coopérative accueillera également deux nouveaux producteurs pour enrichir l’offre de produits, nous a confié Marie-Hélène. Puis, un projet-pilote sera mis de l’avant pour offrir des paniers de famille, pour lesquels on pourra s’inscrire dès le mois de février.

La coopérative caresse bien d’autres projets pour l’avenir, telle l’érection d’une serre pour diversifier une offre maraîchère respectueuse de l’environnement et un poulailler pour offrir des œufs. Une entreprise maraîchère d’ici, à suivre et à encourager par l’achat local.