À toi Flodora

Gracieuseté

Par Mylène Croteau

 

Toi, future conquérante d’une terre qui se voudrait plus pacifique,

Tu émerges de ton cocon, d’une prodigieuse métamorphose biologique.

 

Toi, jeune fille, conserve toujours, malgré les embûches,

Malgré les écueils, les déceptions et les déchirements,

Ce sens de l’émerveillement qui rend le bonheur si palpable,

Ce sens de l’émerveillement qui rend tout événement,

Si banal soit-il, un moment irremplaçable.

 

Toi future demoiselle, où miroite dans tes yeux le reflet de l’univers,

Ne te laisse pas anéantir par les critiques perfides.

Tu ne peux contraindre les oiseaux de gazouiller,

Même si certains de leurs chants sont nasillards,

Mais tu peux les empêcher d’ériger leur nid dans ta tête, dans ton âme entière.

 

J’aimerais que tu puisses jouir de la vie,

Avec pétulance et sans flagornerie.

 

J’aimerais qu’un coucher de soleil flamboyant,

Que le doux clapotis de l’eau,

Qu’une cristalline goutte de rosée,

Que le bruissement des feuilles,

Soient des fééries dignes de moments d’enchantement.

 

Je ne veux que ton bonheur,

Simplement, avec amour.

Celui que tu sèmeras et récolteras comme un moissonneur,

À travers le respect que tu témoigneras à tous les êtres vivants,

À travers ta façon de réagir aux étapes qui jalonneront ton parcours.

 

À toi future conquérante d’une terre qui se voudrait plus pacifique,

Tu émerges de ton cocon, d’une prodigieuse métamorphose biologique.

Tout simplement Flodora,

Pour toi que j’aime indiciblement.

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Surprise !

Avec ce printemps une visite royale, étonnante, perce notre ciel. Un très vieil oncle, chaleureux, …