Des résidents de la région réalisent une des meilleures salles de jeu d’évasion au monde

(Photo : gracieuseté)

Le samedi 17 décembre se tenait le dévoilement du TERPECA (Top Escape Rooms Project Enthusiasts’ Choice Award), qui récompense les meilleurs jeux d’évasion à travers le monde. L’objectif de cette organisation est de trouver les meilleurs jeux d’évasion, et ce à travers l’expérience des joueurs les plus expérimentés.

Le jeu Abstraction de l’entreprise Eliviascape a réussi à se classer 25e au monde, 2e au Canada et 4e en Amérique du Nord. Le résultat de ce top 100 a été réalisé alors que plus de 242 397 jeux ont été joués parmi ceux autorisés à faire partie des nominations.

Plusieurs artisans et artistes ont contribué à la réalisation de ce projet, mais les trois principaux contributeurs sont Jimmy Roy de Disraeli, Jimmy Lemay de Stratford, et le propriétaire Patrick Toupin de Disraeli. Ceux-ci ont travaillé à partir du jour un sur ce projet qui a pris plus de 12 mois, de l’écriture du scénario à la réalisation finale du projet.

(Photo : gracieuseté)

Les commentaires sont unanimes, c’est une réussite totale. Tous les avis sur les plateformes web comme Facebook ou Google démontrent que l’expérience est à couper le souffle !

« On sort à l’instant d’Abstraction chez Eliviascape ! Et on est encore dans l’auto sous le choc de l’expérience immersive qu’on vient de vivre ! Un scénario d’une qualité incroyable, sans spoiler, ça vient vous jouer dans le cerveau d’une manière si ingénieuse ! Je n’en reviens pas ! »

Mendhy Létendard (520 jeux à son actif selon le TERPECA).

« C’est certain que si quelqu’un de l’extérieur de la région me demande de lui recommander un jeu qui sort de l’ordinaire et qui vaut un déplacement, je lui parlerais sans hésitation d’Abstraction. »

Patrick Pilon (375 jeux à son actif selon le TERPECA).

« Certains jeux d’évasion créent le buzz dès leur ouverture, récoltant une tonne de commentaires dithyrambiques, et ce autant des néophytes que des joueurs d’expérience. C’est le cas d’Abstraction, le mystérieux troisième scénario d’Eliviascape. »

Marc Raymond (blogue Les Captivés).

« On a terminé notre petit weekend à Québec avec une deuxième chambre à Eliviascape avec Abstraction, et cette fois-ci, WOW, toute une surprise !! On passe réellement à un autre niveau, un niveau qui hisse la compagnie dans le top des compagnies québécoises. Le genre de salle, qui toujours selon mon opinion personnelle, peut attirer facilement les touristes du monde entier. Tout était parfait. »

Juliana Mariz-Hernandes (172 jeux à son actif selon le TERPECA).

(Photo : gracieuseté)

Ne perdez pas de temps et lancez-vous dans l’aventure d’Eliviascape en visitant le site web, au https://eliviascape.com/.

Source : Patrick Toupin

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Une autre tempête frappe la Municipalité

Par Jean Binette Le 9 janvier, le directeur de la voirie de Beaulac-Garthby, M. Marquis Poulin, …