Forêt et médecine

Il est connu que la présence d’arbres apporte des bienfaits à l’être humain. Ils purifient notre environnement. Ils nous calment, ce qui accélère le rétablissement des malades et réduit leur besoin en traitements médicaux. Mais saviez-vous que les arbres et les plantes forestières sont directement utilisés pour fabriquer des médicaments ? Découvrons quelques exemples.

Le taxol est une substance extraite de l’if du Canada. Il rend l’if toxique à la consommation, mais utilisé adéquatement, il peut combattre le cancer en ralentissant ou en bloquant la reproduction des cellules cancéreuses. L’avantage de ce produit est qu’il peut être utilisé en association avec d’autres traitements médicaux sans générer de résistances croisées.

La gomme, ou résine de sapin

La gomme, ou résine de sapin, possède plusieurs propriétés médicinales, dont des capacités anti-inflammatoires, antiseptiques, antifongiques et antibactériennes. Elle peut être utilisée dans le traitement des infections respiratoires, des ulcères cutanés et de l’inflammation de muqueuses. Plus couramment, elle est utilisée dans les crèmes pour soigner les coupures ou les brûlures.

L’acide salicylique, l’ingrédient actif de l’aspirine, a été découvert à l’intérieur des saules. À l’origine, les gens infusaient des bouts d’écorce de saule comme traitement contre la fièvre. Aujourd’hui, on transforme l’acide salicylique en acide acétylsalicylique, soit en aspirine, pour accroître l’efficacité des propriétés antiseptiques et analgésiques.

La sanguinaire du Canada

Parmi les plantes de sous-bois, plusieurs sont utilisées en médecine naturelle. Notons l’asaret du Canada utilisé pour soulager les infections respiratoires. Le ginseng à cinq folioles régule le taux de cholestérol, réduit les symptômes de la ménopause et stimule le système immunitaire. L’hydraste du Canada prévient et traite les infections gastro-intestinales. La sanguinaire du Canada aide à éliminer le tartre et la gingivite.

Encore aujourd’hui, on découvre régulièrement des substances d’origine végétale qui peuvent contribuer à notre santé. Nous pouvons dire que la nature fait bien les choses. Pour en savoir plus : afsq.org/information-foret/pfnl.

Source : Mélanie Bergeron, biol., Association forestière du sud du Québec

Au sujet Le Cantonnier

Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Braquons le phare sur nos paysages ruraux

La MRC des Appalaches est heureuse de lancer son tout premier concours de photographie qui …