La Municipalité de Beaulac-Garthby a un nouveau maire !

Lors de l’élection partielle qui s’est tenue le 24 juillet, les citoyennes et les citoyens de Beaulac-Garthby ont élu M. Gilles Drolet en tant que maire, par 203 voix contre 42 pour le second candidat, M. Yvan Gauthier. Mentionnons également que la municipalité compte une nouvelle conseillère au siège numéro 1, soit Mme Johane Patenaude.

Élu en tant que conseiller en mars 2022, M. Drolet avait tout d’abord été approché par l’ancien maire, M. Jean-Sébastien Bergeron, pour combler le siège numéro 1 qui était vacant.

Le nouveau maire de Beaulac-Garthby, M. Gilles Drolet. Photo par Guy Jacques

Lors de notre entrevue au bureau municipal de Beaulac-Garthby, M. Drolet, qui a occupé de nombreux postes dans le secteur public, et qui est aussi sculpteur sur métal, nous a révélé être un homme intègre qui n’avait pas envisagé de prime abord de faire de la politique. Originaire de Québec, il est résident de Beaulac-Garthby depuis quatorze ans, et la famille de sa grand-mère est originaire de Disraeli.

Il a été motivé à présenter sa candidature lors du départ de M. Bergeron. Les orientations qui avaient été établies auparavant lui importaient fortement : les jeunes familles, l’environnement, la santé du lac, dynamiser l’économie locale, revoir l’ensemble du fonctionnement de la municipalité, et beaucoup d’autres. Gestionnaire dans l’âme, il aime prendre des décisions éclairées dans un objectif de vision à long terme. Il désire mettre pleinement ses connaissances au service de la communauté. Il aime aussi rencontrer les gens. « C’est pour moi une façon de recueillir les informations qui comptent pour comprendre les attentes de mes concitoyens », nous a-t-il mentionné. Et selon son allocution lors de son premier conseil municipal en tant que maire, la transparence sera à l’honneur au cours de son mandat.

Sa vision du rôle de maire est de travailler de concert avec le conseil en place, les employés de la municipalité, ainsi que les autres maires du secteur sud des Appalaches et la MRC. « Il y a encore des projets sur la table pour de nouvelles ententes intermunicipales ».

Le défi le plus grand à relever selon lui sera de convaincre les instances provinciales et fédérales de les aider pour la protection du lac Aylmer, un projet qui est en cours et qui concerne cinq municipalités, soit Beaulac-Garthby, Disraeli, la Municipalité de la Paroisse de Disraeli, Stratford et Weedon. Amener de l’activité économique, promouvoir les activités récréotouristiques, le travail ne manquera pas pour M. Drolet. « Il faut parvenir à grandir tout en conjuguant avec les nombreuses contraintes », affirme-t-il.

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Sur quoi se baser pour voter le 3 octobre prochain ?

Les promesses faites par les différents partis politiques durant la campagne électorale et les débats …