Le jour du Souvenir, pour ne pas oublier

Le coquelicot, symbole du jour du Souvenir (Gracieuseté)

Chaque année, le 11 novembre, nous honorons ceux qui ont servi en temps de guerre, de conflit militaire ou de paix. Autrefois appelé jour de l’Armistice, ce moment rappelle la fin de la Première Guerre mondiale, et représente une occasion de se souvenir de tous ceux qui ont défendu la nation.

C’est à la onzième heure du onzième jour du onzième mois qu’est observé un moment de silence pour les vétérans. Ce jour est consacré au souvenir des morts, mais il arrive qu’au cours de certaines cérémonies, les gens soient incités à se souvenir des horreurs de la guerre et à œuvrer pour la paix.

Pour ce qui est du coquelicot rouge, il est devenu le symbole du jour du Souvenir en 1921. Le poète et soldat canadien John McCrae l’évoqua dans son poème le plus connu, Au champ d’honneur, qui lui fut inspiré par les coquelicots qui poussaient le long du front occidental lors de la Première Guerre mondiale. Le poème débute ainsi : « Au champ d’honneur les coquelicots/Sont parsemés de lot en lot/Près des croix ».

Il faut savoir que ces fleurs envahissaient les fosses communes laissées par les batailles. De plus, lors de la Première Guerre mondiale, les bombardements d’artillerie intensifs bouleversèrent complètement le paysage, et les coquelicots s’épanouirent en ces lieux, dispersant leur couleur rouge sang.

Le coquelicot demeure, au Canada, en Grande-Bretagne, dans les pays du Commonwealth et aux États-Unis, un symbole durable du souvenir de tous ceux qui ont servi leur pays ou qui sont morts pour lui.

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Le Cantonnier sur le web et sur Facebook

Depuis le mois d’août, votre journal communautaire Le Cantonnier est de plus en plus présent …