Le mouvement du Fonds Écoleader va bien

Depuis le lancement national du Fonds Écoleader le 20 septembre 2019, des milliers d’entreprises québécoises ont pris part au mouvement visant l’adoption de pratiques d’affaires écoresponsables et de technologies propres.

Les 187 projets qui ont été déposés au programme de financement du Fonds Écoleader au cours de la dernière année ont permis de mobiliser jusqu’à 510 entreprises dans un processus d’adoption de pratiques écoresponsables ou de technologie propre. Dans la Chaudière-Appalaches, 10 entreprises sont impliquées dans un projet.

« En intégrant des concepts écoresponsables, les entreprises réalisent que les améliorations apportées sont souvent porteuses de profits et qu’elles leur assurent un avantage compétitif », souligne Josiane Fortin, agente du Fonds Écoleader en Chaudière-Appalaches.

Dans le contexte actuel, il devient plus pertinent que jamais de dynamiser son modèle d’affaires en revoyant son approvisionnement dans une perspective locale, en valorisant l’énergie qui était perdue pour diminuer les coûts de production ou encore en repensant l’utilisation des matières résiduelles qui étaient auparavant vues comme des déchets. Les technologies propres sont de plus en plus perçues par les entreprises comme des outils d’adaptation qui leur permettent de bien se positionner pour une relance verte.

À propos du Fonds Écoleader
L’aide versée peut s’élever jusqu’à 30 000 $ par entreprise pour un projet visant l’adoption de pratiques écoresponsables et jusqu’à 50 000 $ pour un projet visant l’acquisition de technologies propres. Pour en savoir plus sur le Fonds Écoleader : fondsecoleader.ca.

Source : Josiane Fortin

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Gain important pour la relève : Fin de l’iniquité fiscale pour les transferts apparentés ?

Le Sénat canadien a procédé à un vote historique pour régler une injustice fiscale au …