Le Recensement des oiseaux de Noël

Par Gisane Routhier

Cet hiver, le Club des ornithologues de la région des Appalaches compte sur vous les 9 et 10 décembre prochain pour le Recensement des oiseaux de Noël ! Il s’agit du plus ancien programme de science citoyenne d’Amérique du Nord. Il regroupe des milliers de participants bénévoles à la grandeur du Québec qui recueillent et transmettent leurs observations à des biologistes, lesquels utilisent ces données pour évaluer les tendances des populations et la répartition des oiseaux sur le territoire. Chaque bénévole du CORA se voit assigner un secteur de la région, et doit remettre au responsable désigné la liste de tous les oiseaux qu’il a pu observer et identifier lors de cet inventaire.

Nous scruterons les champs, les forêts, les alentours des granges et des habitations. Les participants afficheront un carton jaune dans leur vitre d’auto pour signaler qu’ils sont bénévoles lors du recensement.

Comment nous aider lors du recensement?
En offrant cet hiver de la nourriture aux oiseaux, que ce soit en remplissant vos mangeoires de graines, ou encore en offrant à vos amis à plumes un « gâteau pour oiseaux ». Le CORA tient à remercier chaque nourrisseur de faire en sorte que cette activité soit une grande réussite.
.
Avis aux intéressés
 : durant l’hiver, les oiseaux qui restent au Québec ont besoin de beaucoup d’énergie, alors pourquoi ne pas augmenter leur chance de survie en les nourrissant ? Vous verrez, l’hiver ne sera plus jamais le même, il sera plus divertissant et vous paraîtra moins long. En plus des mésanges à tête noire, vous attirerez pics, sittelles, geais bleus, durbecs, sizerins, gros-becs errants et bien d’autres.

Aussi, si vous nourrissez les oiseaux, je vous invite à m’écrire à l’adresse suivante : gisane678@gmail.com, et n’oubliez pas de me mentionner en partie votre adresse. Je vous transmettrai avec plaisir la liste complète des oiseaux observés lors de notre recensement.

Gâteau pour oiseaux de Noël
Pour en faire un, fondre du suif ou du saindoux coupé en morceaux et y incorporer, selon ce que vous avez sous la main, des graines de tournesol, graines pour oiseaux sauvages, gruau, raisins, arachides, beurre d’arachide, et, pourquoi pas, des vers de farine séchés.

– Faire un nœud au bout d’une corde et le déposer au fond d’un contenant en plastique.
– Remplir avec le mélange de suif et laisser prendre.
– Démouler et attacher le gâteau aux branches d’un arbre.

Voici également une suggestion de cadeau pour Noël, le livre Attirer les oiseaux aux mangeoires par Jean Paquin.

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

Filière batterie au Québec

Filière batterie au Québec : un défi pour les PME

  par Jean Boilard et l’aide de l’IA.   Les PME québécoises risquent de manquer …