Ligne électrique d’Hydro-Québec : Toutes les autorisations américaines sont obtenues

Le département fédéral de l’Énergie a accordé le permis présidentiel au projet de ligne de transport New England Clean Energy Connect (NECEC), a fait savoir Hydro-Québec. Toutes les autorisations réglementaires nécessaires à la réalisation du projet ont donc été obtenues aux États-Unis.

Le permis présidentiel était la dernière des autorisations réglementaires que devaient obtenir Hydro et son partenaire américain, Avangrid, avant de commencer la construction de l’interconnexion.

« L’obtention du permis présidentiel est une excellente nouvelle. Tout comme la pandémie, l’urgence climatique ne connaît pas de frontières. Ce projet d’interconnexion constitue un grand pas dans nos efforts de décarbonation », de commenter Sophie Brochu, présidente-directrice générale de la société d’État, dans un communiqué.

Le projet permettra à Hydro-Québec d’acheminer 1200 mégawatts d’hydroélectricité jusqu’en Nouvelle-Angleterre en passant par le Maine et d’encaisser des centaines de millions de revenus : ils sont estimés à environ 10 milliards de dollars américains. Rappelons que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a donné son aval au projet de ligne à haute tension d’Hydro-Québec, moyennant quelques recommandations qui n’empêchent pas la réalisation du projet.

Au sujet Yves Lirette

Avatar

Vérifiez aussi

L’Atelier Calipa ébénisterie inc. : Nouvelle entreprise à Lambton

Même en ces temps difficiles, de nouvelles entreprises voient le jour. À Lambton, deux ébénistes …