Madame Lab Surde vous prodigue de judicieux conseils

Par Mylène Croteau

La période du branle-bas de combat pour la cueillette des papiers essentiels à la déclaration de revenus peut générer un questionnement : l’avenir est-il à ceux et celles qui vivent avec moins ? Le carnaval de frasques ministérielles, les retenues sur nos laborieuses paies et les ponctions fiscales dans notre portefeuille… ça en fait des dollars ! Madame Lab Surde vous propose quelques charmants conseils que vous pourrez appliquer. Ou pas !

 Statistiquement, le Québécois dit moyen :

  • A un chien et un chat : adoptez une crevette, plongez-la dans un bocal et nourrissez-la. Avec la petite quantité de nourriture que ce genre d’animal ingère, vous ne ferez pas banqueroute, mais vous ne pourrez pas la caresser allègrement. Par contre, fini les factures exorbitantes de vétérinaires et les magnifiques promenades en pleine pluie, affublé de votre utile sac de plastique pour recueillir les cadeaux de votre poilu !
  • A deux voitures : procurez-vous une calèche tirée par deux mulets. Ainsi, les hausses sur le prix de l’essence ne vous feront plus grogner et vous glousserez de joie en savourant le temps de prendre le temps, aiguisant votre patience en grinçant des dents et en étant littéralement détrempé et frigorifié l’hiver. Le mulet n’étant pas reconnu pour sa vitesse, un lama serait peut-être préférable, mais il crache, semble-t-il.
  • A minimalement deux téléphones, un cellulaire et un fixe à son domicile : installez une cabine de téléphone publique dans chacune des chambres de vos adolescents ou jeunes adultes. Puisqu’ils devront insérer des pièces de 25 cennes pour chaque appel, ils deviendront muets comme des carpes et vous éviterez les débordements d’utilisation de données excédentaires non comprises à votre forfait de base.
  • A le câble avec un nombre presque incalculable de canaux et l’internet avec des gigs gigantesques : ne conservez que les postes de bases, réduisez la capacité d’internet et distrayez les membres de votre famille en les inscrivant à des cours de macramé, de pétanque ou de sténographie. Vous en raffolerez et vos pairs en feront leur théâtre de lamentations.
  • A vu sa facture d’électricité grimper : prenez votre douche ensemble, habillés de pied en cap et portant un masque. L’expression laver votre linge sale en famille prendra tout son sens ! L’espace du bain étant exigu, le port du masque sera recommandé pour éviter la contamination par postillons. Il ne vous restera qu’à tordre joyeusement vos vêtements à tour de rôle, dans le bain, et à les suspendre pour les faire sécher.
  • Dépense des sommes importantes en vêtements : recyclez les vieilles fringues de vos aïeuls, dépoussiérez-les, garnissez-les de nouveaux boutons et déambulez comme si vous étiez à la dernière mode. Mesdames, cessez les soins esthétiques et capillaires : laissez pousser vos poils disgracieux, ne vous épilez plus les sourcils et laissez les années vous rattraper en ne vous teignant plus les cheveux.

Madame Lab Surde est consciente que ces derniers conseils pourraient causer des problèmes d’estime de soi et développer des phobies sociales. Les gens n’osant plus se pointer le bout du nez dehors, les thérapeutes seront aux petits oiseaux : la psychothérapie à domicile sera à la mode et payante !

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Émission de 7 millions de nouvelles entailles

Les Producteurs et Productrices acéricoles du Québec (PPAQ) ont procédé, le 22 janvier dernier, à …