Mégantic, plus qu’une série : un devoir de mémoire !

La foule était impatiente de visionner un épisode de la série (Photo par Alain Matteau)

Le lundi 6 février 2023 à 18 heures 30 à la Polyvalente Montignac de Lac-Mégantic, tout est mis en place pour accueillir, et réconforter au besoin les 400 personnes qui visionneront plus tard un premier épisode de la série Mégantic, disponible dès le 9 février sur Club Illico. Presque 10 ans ont passé depuis la tragédie. Est-ce que les souvenirs ravivés par la série le seront pour le meilleur ou pour le pire ?

De brèves allocutions empreintes d’une extrême délicatesse et de la crainte de blesser et de décevoir se succèdent : représentant de Québecor, scénariste, réalisateur-producteur, coproductrice. Puis, les projecteurs s’éteignent. Pour ce lancement, l’équipe a choisi l’épisode « Roméo et Juliette », dixit Sophie Lorain, coproductrice chez ALSO productions.

Durant la projection, les actrices et les acteurs réussissent à nous transmettre les émotions qui ont agité les familles des deux victimes ciblées par l’épisode, avant, pendant et après le déraillement. Le désarroi, la douleur, la rage transcendent l’écran. Les dialogues sont fluides et certaines répliques frappent l’imaginaire. La dernière image est belle, romantique, puissante, voire exutoire.

L’équipe de production et des gens de Stratford. De gauche à droite, 1re rangée : Denis Dubois, Québecor, Sophie Lorain, ALSO Productions, Stéphanie Bilodeau, figurante, Benoît Boisvert, lieutenant, Régie incendie des Rivières, et sa conjointe Sylvie Bincette ; 2e rangée : Sylvain Guy, scénariste, et Alexis Durand-Brault, ALSO Productions (Photo par Sylvie Veilleux)

C’est la fin. Le générique défile. On y reconnaît les noms de gens de la région qui ont participé à la production de la série. Les lumières s’allument et l’équipe de production attend les commentaires. Applaudissements, félicitations, témoignages. Les personnes présentes sont satisfaites de ce qu’elles ont vu. On remercie les artisans de la série pour leur immense respect et leur souci de la vérité. Les images du Musi-Café et de l’ancienne rue principale leur ont rappelé de bons souvenirs. Le chef des pompiers de Lac-Mégantic à l’époque confie à l’auditoire : « c’est la seule fois de toute ma carrière où j’ai eu peur de mourir ».

Les pompiers de Stratford présents, dont le directeur du service des incendies de l’époque, M. Benoît Boisvert, se rappellent que toutes les casernes des pompiers de la MRC du Granit ont combattu le feu dès les premiers instants, sauf celles de Stratford et de Saint-Sébastien : ces dernières assuraient la protection incendie du territoire. Par la suite, les pompiers ont travaillé sur les lieux puis participé aux fouilles avec la Sûreté du Québec. Des moments gravés à jamais dans leur mémoire !

À la sortie de ce visionnement, je salue haut et fort tous les artisans qui ont œuvré sur cette série de 8 épisodes, 8 drames inspirés des histoires vécues par les victimes, leurs familles et par des personnages au cœur de la catastrophe qui a emporté 47 personnes, le 6 juillet 2013.

Bravo à M. Sylvain Guy, scénariste, à M. Alexis Durand-Brault, réalisateur-producteur, et à Mme Sophie Lorain, coproductrice, d’avoir eu le culot, comme ils le disent eux-mêmes, de produire au Québec cette série d’envergure et de grande qualité. Grâce à eux, plusieurs Québécoises et Québécois auront l’opportunité de comprendre l’ampleur de la souffrance vécue par les familles au-delà des images spectaculaires diffusées partout dans le monde. « Les émotions qui m’ont été transmises lors de mes nombreuses rencontres avec les membres des familles des victimes, dont certain(e)s sont devenu(e)s des ami(e)s, ont habité chaque jour de montage », a mentionné le réalisateur avant le visionnement.

Chapeau à Québecor qui, en plus de financer la production de la série, la rend accessible gratuitement pendant un mois sur Club Illico. Il suffit de s’inscrire et de se désabonner par la suite. Un autre geste qui permettra aux gens de se rappeler.

N’en déplaise à celles et à ceux qui ne veulent pas brasser les cendres de cette catastrophe ferroviaire, les discussions liées à la construction d’une future voie de contournement toujours d’actualité nous rappellent qu’il y a encore du travail à faire pour éviter qu’elle ne se répète ici et ailleurs. Voilà le réel sens du devoir de mémoire que nous avons.

Mégantic, la série, nous aidera à ne jamais oublier…

Au sujet Sylvie Veilleux

Vérifiez aussi

Les Prix du patrimoine de retour pour une 10e édition

Par : Mario Dufresne La MRC des Appalaches lance son appel de candidatures pour la 10e …