Michel Louvain laisse une scène vide

Photo par Yves Lirette

Un homme nous a quittés. Sans prévenir, il a quitté la scène, celle qu’il a animée pendant tant d’années. Michel Louvain est décédé le 14 avril dernier à l’hôpital de Verdun.

Toujours aussi discret, il a gardé pour ses intimes son état de santé. À l’annonce de son décès inattendu, c’est tout le Québec qui est en deuil d’un grand artiste, d’un homme généreux qui ne vivait que pour son public. La ville de Thetford Mines qui a vu naître Michel Poulin, devenu Michel Louvain, a mis ses drapeaux en berne pour ce fier ambassadeur.

Le député de Mégantic–L’Érable, M. Luc Berthold, lui a rendu un vibrant hommage en Chambre : « Le Québec, Thetford Mines, pleure aujourd’hui le départ d’une légende du spectacle, plus grande que l’homme lui-même, mais toujours homme quand même. Le petit Poulin devenu le grand Louvain ».

Âgé de 83 ans, toujours élégant, cet amoureux de la scène a tout donné à son public. Il a fait rêver, danser, chanter des milliers de femmes, et encore aujourd’hui, lorsqu’il apparaissait sur une scène, il était fièrement applaudi. Toute sa vie, il a eu la crainte que son public le délaisse, ne l’aime plus. Lui qui était si attachant, ce gentleman décoré de plusieurs titres, sera parti discrètement, sans faire de bruit, laissant derrière lui ses dames en bleu et le public qu’il a tant aimé.

Ses chansons résonneront encore longtemps dans nos mémoires, comme un écho qui nous reliera à lui par delà le temps.

Buenas noches, Monsieur Louvain.

Au sujet Marie-Andrée Brière

Avatar

Vérifiez aussi

Secondaire en spectacle : Plein feu sur nos jeunes talents

La performance de Secondaire en spectacle de la Polyvalente de Disraeli nous était présentée le 2 avril …