Poésie

Par Marie Drolet

 

L’été est l’apogée où il fait bon écrire

L’âme en liesse

Le cœur solstice

La bouche cerise

Les mains feuilles

Le pied rivage

Les bras ruisseaux

Les seins tendresse

de plumes d’oiseaux

Le souffle court

extasié

Les orteils épars

perdus dans l’herbe trempée

Les yeux d’étoiles

Le sourire en fleur pivoine

Je suis toute magnifiée

C’est à cause de l’été

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

L’Humeur buissonnière

Par Dyane Raymond Période de transition. Le contraire d’un chemin de traverse puisque souvent on …