Soutien financier aux producteurs d’agneaux : Une compensation plus que nécessaire

La Financière agricole versera plus de 3 M$ net aux producteurs d’agneaux comme deuxième avance de compensation pour l’année 2020. Ce versement se fait dans le cadre du Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) et représente un montant de 10,03 $ par agneau vendu. Pour l’année d’assurance 2020, c’est plus de 9,8 M$ net qui ont été versés dans ce secteur de production. Ces sommes compensatoires permettront aux producteurs d’agneaux d’avoir accès à plus de liquidités dans un contexte où le prix de vente des agneaux est inférieur au coût de production.

Rappelons, selon le Portrait diagnostic sectoriel de l’industrie ovine au Québec publié en 2019 par le gouvernement du Québec, que nous sommes le deuxième producteur d’agneaux au Canada. En 2017, le cheptel ovin du Québec était constitué de 98 252 agneaux, de 126 777 brebis de boucherie et de 6 188 brebis laitières. Cependant, la consommation d’agneaux, bien qu’en croissance au Québec, demeure faible avec moins de 1 kg par personne lorsqu’on regarde la proportion de viande vendue au détail.

Photo par Evelyn Simak, Creative Commons License

Dans la MRC Les Appalaches, les producteurs ovins représentent 11 % de la production du Québec alors que dans la MRC Le Granit ils en représentent 13 %. Associée au paysage rural, la production ovine contribue au pouvoir d’attraction de la campagne et fait partie du patrimoine culturel rural du Québec. En raison de son utilisation importante de ressources fourragères, l’élevage ovin permet l’occupation de terres souvent moins propices aux grandes cultures. Il est donc fortement associé à l’occupation du territoire, à sa valorisation et à la vitalité de plusieurs municipalités du Québec.

Au sujet Marie-Andrée Brière

Avatar

Vérifiez aussi

L’Atelier Calipa ébénisterie inc. : Nouvelle entreprise à Lambton

Même en ces temps difficiles, de nouvelles entreprises voient le jour. À Lambton, deux ébénistes …