Stratford : Nancy Béliveau — une « force tranquille »

Le Cercle des gens d’affaires de Stratford rend hommage au travail d’une femme d’affaires qui se démarque dans son domaine, une entrepreneure qui n’a pas chômé durant la pandémie. Nancy Béliveau est propriétaire du restaurant Le Myriade, au cœur du village. Avec l’aide des anciens propriétaires, elle s’est lancée dans l’aventure il y a trois ans et a fait l’acquisition du restaurant devenu un point de rencontre et un lieu de rendez-vous pour une clientèle nombreuse, de Stratford et d’ailleurs.

Qu’est-ce qui fait d’elle une entrepreneure qui se démarque ? Nancy se fixe des objectifs et les poursuit avec détermination. Elle dégage une grande force tranquille même si elle peut douter parfois. La restauration pour elle est une passion. Elle aime les gens, elle aime recevoir et servir ses clients. Et quand on aime, on écoute, on apprend, on s’ajuste et on avance ! Dans une certaine mesure, elle nous dit réaliser un rêve de jeunesse.

Photo par Nancy Béliveau

Native de Stratford, Nancy a travaillé en restauration dans la région de Sherbrooke dès l’âge de 15 ans. Pendant 12 ans, elle a exploité une garderie en milieu familial accréditée de 9 places. Ressentant un profond attachement pour Stratford, elle est revenue dans la région, accompagnée de son conjoint actuel, Pierre Gosselin. Elle a deux enfants et la famille reconstituée en compte trois de plus.

Nancy sait faire face aux aléas de la vie, elle ne juge pas et surmonte les obstacles un à un. Comme tout entrepreneur, elle travaille très fort, demande conseils et développe sa « business » selon ses aspirations et les attentes de sa clientèle. Son ambition est d’offrir une ambiance et une cuisine familiales avec du raffinement et de la nouveauté. Elle souhaitait mettre sur pied autre chose qu’une cantine, ce qu’elle a réussi avec brio. D’ailleurs, le nom choisi pour son restaurant, « Le Myriade », reflète son intention de départ et les valeurs qu’elle porte : abondance et variété dans l’assiette, plaisir et bonne humeur.

En plus de gérer son entreprise, Nancy s’implique dans sa communauté. Elle participe à l’hommage aux bénévoles de Stratford et à la campagne Unis dans le Granit — Ici, on nourrit l’avenir.

Le Myriade compte une douzaine d’employés, dont Dylan, le fils de Nancy. Elle sait que le succès d’une entreprise n’est jamais acquis. « Il faut persévérer et se renouveler ». À court terme, son vœu le plus cher est de constituer autour d’elle une équipe solide pour l’épauler, lui permettre de poursuivre avec le même élan tout en préparant une relève et pour profiter un peu de la vie.

Source : Le Cercle des gens d’affaires de Stratford

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Fonds de diversification économique de la MRC des Appalaches : les demandes doivent être déposées avant le 1er mars

La Société de développement économique de la région de Thetford (SDE) désire rappeler aux promoteurs …