Un peintre parmi les grands du Québec

M. Yves Auclair, peintre (Gracieuseté)

Honneur aux créateurs de Saint-Fortunat

Par Daniel Blaser

Un jour, il y a de cela plusieurs années, à l’Auberge de Saint-Fortunat, je suis resté fasciné et attiré par la force d’une voix, qui faisait sonner les cloches. Sans voir d’où elle venait, je me suis assis au comptoir à côté d’un homme qui me regardait et son visage me rappelait les citations suivantes : « Je suis un peintre-pochoiriste de très grand talent… J’aime ce que je fais et j’ai besoin de ça. La peinture est pour moi une nourriture comme respirer, dormir… L’art est une manière de vivre ». L’homme qui a dit ça était là, c’est celui qui me regardait, c’était M. Yves Auclair, un peintre parmi les grands du Québec.

Yves Auclair a fait ses études universitaires aux beaux-arts de l’Université du Québec à Montréal au début des années 1970. Par la suite, Yves côtoie de grandes figures de la peinture au Québec, Claude Lamarche, Serge Lemoyne, Paul Grégoire, Armand Vaillancourt, et continue d’apprendre et de multiplier ses diverses interventions artistiques.

Aux expositions solos dans les galeries et musées de Montréal et de la province s’ajoutent les expositions de groupe à la galerie Grunwald à Toronto, la galerie Tintin à Bruxelles, au Nouveau Musée d’art Contemporain à New York, et au Québec à Baie-Saint-Paul, Kamouraska, Saint-Fortunat, Victoriaville et Danville. À New York, il a même fait de la peinture en direct au fameux club culte Danceteria.

L’ensemble de son œuvre nous offre une vision talentueusement organisée sur la surface des tableaux, où l’on retrouve la richesse des textures, pochoirs, dégoulinures, contrastes, perspectives, assemblages, mais où la composition de l’œuvre demeure la priorité et prime sur le sujet.

Son talent a été reconnu par l’octroi d’une bourse d’aide à la création du ministère des Affaires culturelles du Québec et par le prix CÉLÉBRATION VI (Pandora’s), décerné par le Nouveau Musée d’art Contemporain à New York.

Touche-à-tout dans le domaine des arts visuels, M. Auclair a exploré le domaine du cinéma en tant que décorateur et comédien dans les films de Daniel Saint-Laurent, Pierre Falardeau, C.P. Gauthier et Philippe Grégoire.

L’artiste Yves Auclair a toujours le feu sacré et des projets de peintures plein la tête. En 1991, il s’installe à Saint-Fortunat où l’air pur de la campagne l’inspire. Ce personnage riche de connaissances, d’émotions, de sensibilité et évidemment de talent, laisse la porte de sa maison enchanteresse toujours ouverte pour recevoir chaleureusement et échanger avec plaisir des idées, accompagnées d’une bière, mais pas de n’importe laquelle.

Merci cher citoyen de Saint-Fortunat de nous faire rêver à travers tes dessins, tableaux, collages, réflexions, cahiers secrets, à découvrir ta personne si merveilleusement entière.

 « Celui dont le visage ne donne pas de la lumière ne deviendra jamais une étoile » (Yves Auclair).

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

Fondée en 1998, la Fédération regroupe actuellement 40 télévisions communautaires autonomes.

Les télévisions communautaires autonomes en ligne

Les télévisions communautaires autonomes (TCA) ont pris leur place en ligne, offrant un accès sans …