Une école, une maison, une famille, et plus

De l’extérieur comme de l’intérieur, l’école primaire de Saint-Romain se distingue des autres écoles. Des jeunes motivés, énergiques, de 5 à 12 ans et de 14
à 19 ans y acquièrent des connaissances, du savoirfaire et du savoir-être. De plus, les étudiant.e.s les plus âgé.e.s dorment deux semaines par mois dans un bâtiment attenant à l’école. Qui sont-ils ?

Ils sont intenses, ont choisi de vivre une expérience spéciale, d’obtenir un vrai diplôme rapidement. Ils aiment la nature. Leurs parents et eux-mêmes ont
opté pour une organisation scolaire différente afin d’augmenter leur motivation. La Maison familiale rurale (MFR) du Granit, installée à même l’école primaire, est devenue leur maison à temps partiel.

Actuellement, il y a 73 jeunes inscrits à la MFR qui étudient dans un des quatre programmes offerts : production animale laitière et bovine de boucherie,
production animale équine, production acéricole, abattage manuel et débardage forestier. M. Marcel Boulanger dirige l’école primaire de Saint-Romain
et de la MFR du Granit. « S’inscrire à la MFR, déclare-t-il, c’est vouloir apprendre intensivement, s’immerger dans le monde agricole, relever le défi
d’obtenir deux diplômes d’études, soit un diplôme d’études professionnelles (DEP) et un diplôme d’études secondaires (DES), et arriver sur le marché du travail un an plus tôt. » Peu de jeunes ont la possibilité d’étudier dans une MFR. Il y en a seulement deux au Québec.

Deux semaines à l’école et deux semaines dans une ferme ou chez un producteur forestier : voilà un horaire chargé ! Pour faciliter l’apprentissage et la réussite, les étudiant.e.s vivent et dorment dans le bâtiment attenant à l’école primaire. Les deux autres semaines, ils travaillent et partagent la vie des agricultrices et agriculteurs ou producteurs forestiers qui les accueillent. Ils sont 150 à avoir dit OUI. De plus, la MFR du Granit possède une érablière-école.

Le taux de réussite est excellent. La quasi-totalité des jeunes inscrits obtient son DEP et son DES. Parmi ceux-ci, 72 % poursuivent leurs études au niveau
collégial ou dans un DEP connexe. De surcroît, toutes et tous font un stage en France durant leur formation. Pour s’inscrire, selon le programme choisi, il faut
avoir réussi ou être en voie de réussir les unités de 2e ou de 3e secondaire en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématiques.

Les jeunes intéressés peuvent donner leur nom dès maintenant jusqu’en août. Du fi nancement du ministère de l’Éducation est disponible. On peut
visiter l’école et la résidence sur demande.

Profitons de cet établissement situé dans notre région pour inciter un.e jeune à choisir de faire carrière en agriculture et de contribuer ainsi à augmenter l’autosuffi sance alimentaire au Québec, la disponibilité d’une main-d’oeuvre qualifiée et, surtout, le bonheur de jeunes qui apprennent autrement.

Étudier à la MFR du Granit, c’est gagnant sur toute la ligne !

Au sujet Sylvie Veilleux

Sylvie Veilleux

Vérifiez aussi

On jardinera à l’école Sainte-Luce de Disraeli

Malgré la situation de la pandémie, le personnel de l’école Sainte-Luce ne se décourage pas …