Une page d’histoire se tourne, la Bijouterie Fréchette n’est plus !

Quelle surprise et quelle désolation d’apprendre que la Bijouterie Fréchette, propriété de Richard Fréchette, a fermé ses portes le 15 janvier dernier à Saint-Joseph-de-Coleraine. J’aimerais, en quelques lignes, vous faire part des débuts de cette belle aventure.

Photo par Myriam Perreault

Cheminement
C’est en 1976 que cette entreprise familiale vit le jour lorsque la mère de Richard, Réjeanne Côté, encouragée par son mari Jean-Paul, a ouvert la bijouterie dans sa résidence privée sur la rue Fréchette.

Richard a la tête remplie de projets et achète, en 1985, la maison de son grand-père Louis située sur l’avenue Saint-Patrick depuis 1914. Au fil des ans, il convertit cette grande bâtisse en une propriété commerciale et résidentielle. C’est en 1987 que Richard poursuit l’œuvre débutée par sa mère et déménage la bijouterie dans cette maison ancestrale.

La Bijouterie Fréchette se démarquait par la qualité et la diversité de ses produits, le professionnalisme du personnel, l’accueil chaleureux accordé à chacun de ses visiteurs et, bien sûr, les prix avantageux. C’est pourquoi le rayonnement de cette entreprise allait bien au-delà des frontières de notre région.

Leur slogan publicitaire : La plus grosse des petites bijouteries laissera un vide immense sur l’avenue Saint-Patrick, mais aussi dans le cœur de sa clientèle.

La Bijouterie Fréchette et Saint-Joseph-de-Coleraine tournent une page importante de leur histoire et ce fut un chapitre qui a couvert plus de 45 années. Nous vous souhaitons la meilleure des chances pour l’avenir !

Source : Myriam Perreault

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Un franc succès pour la collecte de canettes à Beaulac-Garthby !

La collecte de canettes au profit de l’école Saint-Nom de Jésus de Beaulac-Garthby, qui s’est …