Articles usagés : attention !

Vous courez les aubaines dans les ventes-débarras ces temps-ci ? Faites passer la sécurité avant les économies dans les marchés aux puces, les magasins d’articles d’occasion, les petites annonces en ligne et les ventes-débarras.

 Chaque changement de saison donne l’impression que les enfants ont tous besoin de nouveaux items en même temps : casques de hockey ou de vélo, parcs, poussettes, vêtements… L’achat d’articles d’occasion est une façon intelligente de faire de bonnes affaires. Toutefois, il est important de connaître les risques associés à l’achat de produits usagés. Un acheteur averti prendra donc en compte les conseils suivants :

– N’achetez pas un produit qui est interdit ou endommagé, par exemple si celui-ci est craqué ou si des pièces sont brisées, desserrées ou manquantes ;

– Vérifiez l’étiquette des produits. Le nom du fabricant, le numéro de modèle et la date de fabrication doivent apparaître sur l’étiquette de certains articles, notamment les lits pour enfants et les sièges d’auto.

– Posez des questions : demandez au vendeur l’historique du produit. Quel âge a le produit ? A-t-il beaucoup servi ? A-t-il été réparé ?

Certains produits sont interdits de vente ou de don au Canada, car ils peuvent présenter un danger déraisonnable pour la santé ou la sécurité humaine de par leur utilisation normale ou prévisible. Dans cette catégorie, on trouve les marchettes pour bébés, les dispositifs d’appui des biberons, les graines de jequirity (ou tous produits fabriqués avec celles-ci), les fléchettes de pelouse à bout allongé et les biberons en polycarbonate contenant du bisphénol A (BPA).

D’autres produits ne sont pas interdits, mais doivent absolument satisfaire aux exigences des lois canadiennes, par exemple les barrières de sécurité et les parcs pour enfants, les berceaux et les moïses, et les poussettes et les landaus.

Avant d’acheter, de mettre en vente ou de faire le don d’un produit usagé, vérifiez auprès du fabricant et de Santé Canada si le produit a fait l’objet d’un rappel. Pour ce faire, consultez l’adresse suivante : recalls-rappels.canada.ca/fr.

Source : Maganga Lumbu

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

Keven Saucier : Une Success Story

Le nom de Keven Saucier vous est sans doute familier, car son visage et son …