Assemblée Générale Annuelle de l’Association du Lac Caribou : Des Inquiétudes Face au Projet de Développement

 

Assemblée du Lac Caribou 2024
Assemblée du Lac Caribou 2024

Par Jean Boilard et l’aide de l’IA

L’assemblée générale annuelle de l’Association du lac Caribou, tenue le dimanche 7 juillet 2024, a révélé de profondes préoccupations parmi les participants concernant le projet de développement résidentiel au bord du lac. Les résidents et les membres de l’association expriment des inquiétudes quant à l’impact environnemental et la préservation de la qualité de vie autour du lac.

Lors de cette réunion, le projet de développement, piloté par l’homme d’affaires André Bernard en collaboration avec la Société Asbestos, a été au cœur des discussions. Ce projet prévoit la création de 24 terrains résidentiels au bord du lac Caribou, à Saint-Joseph-de-Coleraine, avec des retombées économiques estimées à 30 millions de dollars. Cependant, cette perspective économique est tempérée par des craintes sur l’impact environnemental et la préservation de la tranquillité du site.

Francis Bédard, président de l’Association du lac Caribou, a souligné que la santé du lac est la principale préoccupation. « Nous essayons de protéger le lac depuis des années. Un développement de cette envergure pourrait entraîner une sédimentation accrue et d’autres impacts environnementaux négatifs », a-t-il déclaré. Les résidents craignent notamment que le projet, situé en flanc de montagne, puisse aggraver les problèmes de ruissellement et de pollution des eaux.

De plus, la présence de résidus miniers à proximité du site ajoute une couche de complexité aux préoccupations environnementales. Les installations septiques des nouvelles propriétés sont également un point de tension, malgré les assurances des promoteurs quant à l’utilisation de systèmes de pointe.

Le maire de Saint-Joseph-de-Coleraine, Gaston Nadeau, a annoncé que la Municipalité prévoit de rencontrer les membres de l’association et les résidents pour les informer davantage et apaiser les tensions. Une firme neutre, Pluritec, a été embauchée pour évaluer la conformité des installations et les impacts potentiels du projet.

En conclusion, bien que le développement promette des bénéfices économiques significatifs, les inquiétudes concernant la préservation de l’environnement et la qualité de vie demeurent au premier plan des préoccupations des résidents du lac Caribou.

Jean Boilard

À propos Jean Boilard

Spécialisé en affaires électroniques, Monsieur Boilard a une formation universitaire en administration, comptabilité et possède un MBA en gestion de l’innovation en PME avec une prédilection pour la planification stratégique.

Vérifiez également

Carrefour-jeunesse emploi de Frontenac

Près de 2 M$ pour les Carrefours jeunesse-emploi de Lotbinière-Frontenac

par Jean Boilard et l’aide de l’IA Les Carrefours jeunesse-emploi de Lotbinière-Frontenac bénéficient d’un investissement …