Baisse du compte de taxes à la Ville de Disraeli

Après s’être livrés à une révision de tous les postes budgétaires et des priorités, les membres du conseil municipal de la Ville de Disraeli, présidés par le nouveau maire Charles Audet, ont procédé à l’adoption des prévisions budgétaires pour l’exercice financier 2022 lors d’une séance extraordinaire tenue en décembre dernier.

Le budget équilibré prévoit des revenus totalisant 4 839 000 $, en baisse de 1.40 % par rapport à celui de l’année précédente. Au niveau des dépenses, on note des diminutions dans les départements de l’hygiène du milieu, de l’aménagement-urbanisme et de la revitalisation, des loisirs et de la culture, ainsi que des frais de financement.

Dans l’ordre habituel : les conseillers Jean-François Marois, Claude Jolicoeur, Martial Matteau, accompagnés par le directeur général Matthieu Levasseur et le maire Charles Audet, ainsi que les conseillers Daniel Roy, Germain Martin et Alain Daigle. Gracieuseté

Taxes
Les membres du conseil de la Ville de Disraeli ont convenu d’abaisser le taux général de taxation de 0,845 $ à 0,835 $ du 100 $ d’évaluation, tout comme pour le taux pour les commerces et industries qui passe à 1,29 $ du 100 $ d’évaluation, pour un budget qui s’élève à 4 839 009 $, une diminution de 59 931 $ (‑1,40 %) par rapport à l’an dernier. « Nous avons réévalué chacun des postes budgétaires pour analyser leur teneur et leur utilité réelle, tout en gardant en tête nos obligations pour les années à venir », a déclaré le maire de la Ville de Disraeli.

Le maire souligne également une baisse pour les taux reliés aux différents emprunts de la Ville. Le taux de dette à l’ensemble passe de 0,2434 $ du 100 $ d’évaluation à 0,2027 $ et celui pour les utilisateurs du réseau d’aqueduc et d’égout de 0,2380 $ du 100 $ d’évaluation à 0,2173 $. Une hausse minime pour la compensation des matières résiduelles est constatée, passant de 221 $ à 228 $, tandis qu’une baisse est soulignée pour la compensation aqueduc/égout, à 343 $ comparativement à 373 $ en 2021. « Concrètement, pour une maison unifamiliale desservie d’une valeur moyenne de 140 000 $, il s’agit d’une baisse du compte de taxes de 103,93 $, alors que pour un commerce de 385 000 $, on parle d’une diminution de 261.71 $ », a expliqué le maire.

« Une ville, c’est comme une maison, nous devons investir un peu chaque année afin de garder les standards de qualité auquel le citoyen a droit », a rappelé le maire Charles Audet. En ce sens, les travaux publics recevront une hausse importante de 14,88 % à leur budget. « Nous avons notamment rétabli un budget permettant de revenir à une cadence régulière pour l’asphaltage des rues, et avons créé un nouveau poste pour la réfection des trottoirs », a ajouté le maire.

Programme triennal d’immobilisations
Le programme triennal d’immobilisations prévoit de son côté des investissements pour les 3 prochaines années de l’ordre de 7 347 135 $. Pour l’année 2022, la Ville investira notamment 275 000 $ pour des travaux de réfection à l’hôtel de ville et au garage municipal, 260 000 $ pour le projet de réfection de la rue Caron, 194 750 $ pour la vidange de l’étang aéré no 1 et le rabattement de la nappe des étangs aérés, puis 147 000 $ aux loisirs et à la culture concernant des travaux de remplacement du système de gaz à l’aréna municipal et la mise sur pied de terrains de pickleball au parc de la Gare.

Source : Direction générale de la Ville

Jean-Denis Grimard
Latest posts by Jean-Denis Grimard (see all)

Au sujet Jean-Denis Grimard

Vérifiez aussi

Gel de la taxe foncière à Stratford en 2023, mais augmentation du compte de taxes

Le 19 décembre dernier, le conseil municipal (CM) de Stratford adoptait son budget annuel 2023. Plus …