Éducation : Une clé pour l’avenir selon Henry

par Jean Boilard et l’aide de IA

Fermier Henry
Fermier Henry

À 85 ans, Henry a été témoin de nombreux progrès  de notre société dans son petit village agricole du Sud des Appalaches. Né et élevé sur une ferme familiale, il a consacré sa vie à l’agriculture. Il reconnaît aujourd’hui l’importance cruciale de l’éducation pour le développement personnel et collectif. Lors de notre entretien, Henry nous a partagé ses réflexions sur l’importance de l’éducation et les progrès réalisés au Québec au cours des 100 dernières années.

 

Monsieur Henry, quel rôle l’éducation a-t-elle joué dans votre vie et celle de votre communauté?

“Quand j’étais jeune, l’éducation n’était pas une priorité pour beaucoup de familles rurales. On devait aider à la ferme dès qu’on en était capable. J’ai quitté l’école après le primaire pour travailler. Aujourd’hui, je constate combien l’éducation aurait pu m’ouvrir des portes ainsi qu’à mes voisins.”

Quels changements avez-vous observés dans l’accès à l’éducation au fil des décennies?

“Les changements sont impressionnants. Dans les années 1920 et 1930, peu de gens finissaient leurs études secondaires surtout dans les régions rurales. L’analphabétisme était courant. Aujourd’hui, presque tous les enfants vont à l’école jusqu’à la fin du secondaire, et beaucoup poursuivent des études supérieures. Selon une enquête de 2013, 49 % des Québécois de 16 à 65 ans avaient des compétences en lecture insuffisantes pour fonctionner pleinement dans la société moderne. Ce chiffre, bien que préoccupant, représentait une amélioration significative par rapport aux décennies précédentes. La situation est encore meilleure aujourd’hui. ”

Quelles initiatives ont été mises en place pour améliorer l’éducation?

“Il y a eu beaucoup d’efforts de la part du gouvernement et des communautés. Les réformes scolaires des années 1960 ont été cruciales, avec la création des polyvalentes et des cégeps qui ont rendu l’éducation plus accessible. Les programmes d’alphabétisation pour adultes ont aussi joué un rôle important. Les technologies modernes, comme l’Internet, ont permis une diffusion plus large du savoir. Aujourd’hui, 46 % des adultes québécois ont atteint un niveau de scolarité postsecondaire*.”

Pensez-vous que l’éducation reste un défi aujourd’hui?

“Oui, même si beaucoup de progrès ont été faits. Il faut continuer à encourager les jeunes à étudier, surtout dans les régions rurales où la main d’oeuvre est moins nombreuse. L’éducation est un investissement pour l’avenir de notre société !”

En conclusion, quel message aimeriez-vous transmettre sur l’importance de l’éducation?

“L’éducation est essentielle pour pouvoir distinguer le vrai du faux. Dans l’ignorance, on est vulnérable aux mensonges et à la manipulation. Pour moi, il est clair que l’accès à une  éducation de qualité est la clé pour un avenir meilleur et plus éclairé. J’encourage tous les jeunes et les moins jeunes à saisir toutes les opportunités d’apprendre.”

Henry nous rappelle que, malgré les avancées significatives en matière d’éducation au Québec, il est crucial de continuer à valoriser et à investir dans l’instruction pour tous. L’éducation permet non seulement de mieux comprendre le monde, mais aussi de faire des choix éclairés et de bâtir une société plus juste et informée.

* Le pourcentage de gens âgés de 16 à 65 ans au Québec qui ont un niveau de littératie inférieur à 3 est passé de 53 % en 2012 à 46 % en 2022. Ce taux est similaire à la moyenne du taux d’analphabétisme dans les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui est de 48 %.

Jean Boilard

À propos Jean Boilard

Spécialisé en affaires électroniques, Monsieur Boilard a une formation universitaire en administration, comptabilité et possède un MBA en gestion de l’innovation en PME avec une prédilection pour la planification stratégique.

Vérifiez également

Fermeture de Translab : le gouvernement invité à reconsidérer sa politique de réduction du nombre d’organismes d’aide à l’emploi

  Fermeture de Translab : Le gouvernement invité à reconsidérer sa politique de réduction du …