« La boîte noire », une réussite sur toute la ligne pour la Polyvalente de Disraeli !

Le grand écart aux anneaux multiples. (Par Daniel Michaud)

Par Sylvie Veilleux, collaboration spéciale de Mylène Croteau

Telle est la conclusion de M. André Garon, enseignant à la Polyvalente de Disraeli, à la clôture de la 18e semaine annuelle de cirque. « Avec 2 générales, 9 représentations, dont 7 à guichets fermés, pour un record d’assistance qui surpasse de 1000 entrées le précédent de 2350 l’an dernier, nous pouvons dire mission accomplie ! », a-t-il écrit sur sa page Facebook. Les performances des musicien(ne)s, des artistes des arts plastiques, des artistes de théâtre et des acrobates l’ont une fois de plus ébloui et ont animé sa fierté de Gaulois ! Il y a 18 ans, il démarrait le projet de cirque à la Polyvalente de Disraeli.

Un porté époustouflant. (Par Daniel Michaud)

Le spectacle « La boîte noire » a débuté sur une chanson des Cowboys fringuants, Plus rien, interprétée par M. Samuel Keays-Dumas, responsable de l’orchestre du cirque, composé de 9 musiciennes et musiciens. Puis c’est le crash ! Les projecteurs s’allument sur le sol jonché de blessé(e)s qui se remettent peu à peu de l’écrasement sur une île déserte de l’avion dans lequel ils prenaient place. Bravo à Mmes Audrey Marcoux et Élise Brochu pour les maquillages réalistes. Félicitations à l’équipe des décors, Mmes Annie-Marie Brochu, Nathalie Poulin, Saphyra Vachon-Brochu et Lorie Doyon, qui a réalisé les souhaits de la metteure en scène, Mme Rosemary Fillion.

Par la suite, les élèves en théâtre ont fait leur entrée, dirigés par Mme Kate Kendall et M. Jean-François Hamel. Jouant le rôle des membres de l’équipage de l’avion, ceux-ci tentent de rassurer les survivant(e)s et les lancent à la recherche de la boîte noire. Les acrobaties s’enchaînent aux trapèzes, aux cerceaux et aux cubes aériens, aux tissus, à la roue allemande, aux anneaux, au trampoline, au sol, à la pole acrobatique, en danse, jusqu’à ce que les hélicoptères à leur recherche les trouvent. Toutes ces prouesses se déroulent sur des airs entraînants joués habilement par l’orchestre, en sous-groupe et en solo, et de chansons interprétées par deux jeunes filles très talentueuses. Chapeau à M. Keays-Dumas !

La succession des prestations des acrobates est époustouflante. L’équipe masculine au sol et au trampoline réussit à survolter l’atmosphère : force, adrénaline et plaisir s’en dégagent. On en veut encore ! La coordonnatrice de ce spectacle de 90 minutes, Mme Rosemary Fillion, réussit à mettre en évidence les prouesses des 78 élèves de 1er cycle et des 54 élèves du 2e cycle à l’intérieur de trente numéros. On en a plein la vue ! Bravo à Mmes Nathalie Poulin, Lorie Doyon et Saphyra Vachon-Brochu et à MM. André Garon et Alexis Vachon-Côté, sans oublier l’incontournable Mme Rosemary Fillion pour la conception des numéros.

Duo au cube aérien. (Par Darren Turcotte)

Une fois de plus, l’utilisation originale de certains éléments de décor et d’accessoires de cirque étonne : banquettes d’autobus au cœur d’une superbe chorégraphie de groupe, une piscine illuminée dans laquelle trempe la chevelure d’une jeune artiste au tissu loupe, 5 anneaux attachés à une corde mettant au défi l’agilité, la souplesse et la technique d’une admirable acrobate. On en reste bouche bée !

Époustouflant, subjuguant, de belles et beaux jeunes transpirants de fierté, en maîtrise de leurs agiles mouvements et en confiance les uns envers les autres. Cet état de grâce transparaît dans les magnifiques photos prises par les 7 photographes, dont MM. Daniel Michaud et Darren Turcotte, qui ont mis leurs talents au service du spectacle « La boîte noire ».

Bravo à toutes les personnes qui ont orchestré ce spectacle annuel empreint de passion, de discipline, de travail et des rêves les plus fous, et aux bénévoles qui les soutiennent !

À propos Le Cantonnier

Vérifiez également

Les télévisions communautaires autonomes en ligne

Les télévisions communautaires autonomes (TCA) ont pris leur place en ligne, offrant un accès sans …