Le métier de sellier : Wilfrid Lemieux dans les années 1920

Par Carol St-Laurent

Le métier de bourrelier, devenu le métier de sellier, existait dans les années 450 à 500 en Europe. Le bourrelier est alors celui qui fabrique, à partir surtout du cuir de bœuf ou de vache, des colliers ou bourrures et des selles pour les chevaux et autres animaux de trait. Le cuir devait être de bonne qualité et résistant. Quand le métier de sellier est apparu, se sont ajoutées à ce travail la confection et réparation de harnais, des courroies et même la fabrication de coussins pour les sièges de voitures. Semble-t-il que le bourrelier travaillait à la campagne et le sellier travaillait dans les villes.

Avec le temps, le métier de bourrelier a disparu pour laisser toute la place au sellier. Aujourd’hui, celui-ci a pris son essor avec le développement de l’équitation. Comme dans différents métiers, les logiciels d’ordinateurs et l’industrialisation ont grandement modifié le travail du sellier.

Un sellier est venu s’établir à Beaulac-Garthby dans les années 1920 avec sa famille. Il s’agit de M. Wilfrid Lemieux. Il s’était marié le 30 avril 1906 à Emma Champagne. Ils avaient déjà quelques enfants à leur arrivée ici. Wilfrid était originaire d’Arthabaska et Emma de Saint-Paul-de-Chester. Le père de cette dernière était cordonnier. Wilfrid a travaillé à quelques endroits, dont Thetford Mines, Montréal, etc.

Au sujet Le Cantonnier

Vérifiez aussi

La maison Paradis

Il arrive parfois que de belles demeures familiales deviennent, au fil des ans, d’importants centres …