Parc national de Frontenac : La nature pour réduire le stress et l’anxiété

Créé en août 1987, le parc national de Frontenac est un endroit incontournable dans notre région. Pourtant, nombreux sont les citoyens et citoyennes du coin qui, comme moi, n’ont pas encore pris le temps de le visiter. C’est pourtant un véritable havre de paix, qui regorge de plus de deux cents espèces d’oiseaux et plus de trente espèces de mammifères. Comme il est situé en périphérie du Grand lac Saint-François, les activités nautiques y sont à l’honneur, sans oublier les randonnées pédestres et la bicyclette. Réparti en trois secteurs, ceux-ci possèdent tous des attraits et des particularités qui ne demandent qu’à être découverts. Surtout par ceux qui désirent pouvoir relaxer et oublier les aléas de la vie subis au cours des dernières années.

La nature, c’est le bonheur. Gracieuseté

La saison 2021 a vu une affluence record venir visiter le parc, car, en pleine pandémie, les gens ont eu un immense besoin de prendre l’air. « Nous avons beaucoup apprécié être disponibles pour les Québécois et les Québécoises afin de leur permettre d’avoir des contacts positifs avec la nature, dans une période qui a été difficile pour tout le monde », mentionne M. Éric Lessard, directeur du parc national de Frontenac.

L’an dernier, une vaste revue de littérature scientifique, réalisée pour la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), a confirmé les effets positifs du contact avec la nature sur la santé globale, dont une réduction du stress et de l’anxiété. « Dans le contexte de la COVID, la Sépaq a joué un rôle important », affirme M. Lessard.

Pour ce qui est de la saison 2022, cela augure tout aussi bien. Les gens veulent s’évader, évacuer leur stress, leur anxiété. Car oui, nous subissons encore leurs effets néfastes actuellement. Et une façon simple de se guérir de ces maux est de se rapprocher de la nature. Pour ce faire, le parc propose une multitude d’expériences afin de permettre aux gens de décompresser : canot-camping, vélo et prêt-à-camper de même que randonnée et villégiature.

Pour que les visiteurs puissent profiter au maximum des activités offertes, le parc doit également s’assurer d’avoir le personnel nécessaire. Des postes sont actuellement offerts dans divers domaines : entretien ménager, service à la clientèle, garde-parc patrouilleur, préposé aux opérations terrain. Vous pouvez visiter le site web, au www.sepaq.com, sous la rubrique Emplois pour plus d’informations.

Et il n’y a pas que les visiteurs qui semblent bénéficier de l’ambiance du parc : « Les employés aiment travailler à l’extérieur, et aussi avec les gens, car ceux-ci sont habituellement en vacances et de bonne humeur. En fin de compte, nous sommes un peu des marchands de bonheur », conclut M. Lessard.

Au sujet Guy Jacques

Vérifiez aussi

Un franc succès pour la collecte de canettes à Beaulac-Garthby !

La collecte de canettes au profit de l’école Saint-Nom de Jésus de Beaulac-Garthby, qui s’est …